•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Simulation de vote au Séminaire de Chicoutimi

Les élèves du Séminaire de Chicoutimi ont participé à une simulation de scrutin.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pour qui voteraient les élèves du Séminaire de Chicoutimi s'ils en avaient la possibilité? C’est la question que s’est posée un jeune passionné de quatrième secondaire.

Je suis un mordu de politique sous toutes ses formes : municipale, provinciale, fédérale, internationale, même américaine! Là, les élections fédérales, c'est une grande chance pour moi de pouvoir, en quelque sorte, transmettre cet intérêt de la politique à mes camarades de classe, explique Vincent Gosselin.

Il a organisé mercredi midi une simulation de vote à l’école secondaire. Les élèves de tous les niveaux devaient choisir parmi les candidats qui se présentent dans Chicoutimi-Le Fjord.

L'initiative est supportée par CIVIX, un organisme de bienfaisance, qui organise cette année son deuxième vote étudiant fédéral en collaboration avec Élections Canada.

Pour bien préparer ses confrères de classe à l'exercice, Vincent Gosselin a préparé une vidéo qui a été diffusée dans toutes les classes. Les candidats ont accepté de se prêter à l’exercice et ils ont été interpellés sur quatre thèmes : l’endettement chez les jeunes, leur plan en matière d'environnement, l'exode rural et les raisons pour lesquelles les jeunes devraient s'intéresser à la politique.

Les jeunes ont profité de l'exercice pour s'informer davantage sur les enjeux qui les entourent.

Le Séminaire souhaitait préparer ses élèves à leur premier vote.

Cinq ans, ça a l'air très long quand on est jeunes, mais la vie, ça passe vite. Les jeunes vont arriver en secondaires 5 à 17 ans. À 18 ans, rapidement, prêts à voter, ils doivent savoir l'impact et l'importance d'aller voter, fait valoir la directrice générale par intérim de l’école, Bianca Tremblay.

Les résultats du vote seront dévoilés après le scrutin fédéral.

On pourra donc savoir le 22 octobre quel candidat a conquis le coeur des élèves du Séminaire de Chicoutimi.

D’après le reportage de Claude Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale