•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections fédérales : les candidats dans vos circonscriptions au Grand Nord

Alors que la campagne électorale fédérale en vue du scrutin du 21 octobre passe au sprint final, voici un aperçu des courses dans les trois territoires du Nord

Radio-Canada

Le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut représentent chacun une circonscription, les électeurs devant choisir le député qui les représentera à Ottawa. Les principaux partis y présentent un candidat chacun avec un total de cinq candidats par territoire, à l’exception du Nunavut qui ne compte que quatre candidats.

Au Yukon

Montage des photos des 5 candidats.

Les cinq candidats aux élections fédérales au Yukon : le député sortant Larry Bagnell (PLC), Jonas Smith (PCC), Justin Lemphers (NPD), Lenore Morris (PVC) et Joseph Zelezny (PPC).

Photo : Radio-Canada

Le député sortant Larry Bagnell (PLC) se présente pour une septième fois aux élections fédérales. La bonne santé de l’économie yukonnaise est l'un de ses thèmes préférés. Parmi ses adversaires dans la course, Jonas Smith, directeur de la Klondike Miners Association, se présente sous la bannière du Parti conservateur. Il dénonce la taxe carbone et le manque de logements abordables. Du côté du NPD, c'est le président de la Fédération des travailleurs du Yukon, Justin Lemphers, qui fait campagne notamment sur les thèmes du coût de la vie et de l’insécurité alimentaire. Candidate pour le Parti vert, l'avocate et chef d’entreprise de Whitehorse Lenore Morris a pour priorité la réduction des gaz à effet de serre. Pour le Parti populaire, Joseph Zelezny, employé dans le domaine de l'information, appuie une taxe de 0 % sur les plus-values issues de l’extraction des ressources naturelles.

Dans les Territoires du Nord-Ouest

Les 5 candidats aux élections fédérales

Les cinq candidats aux élections fédérales dans la circonscription des T.N.-O : Yanik D'Aigle du Parti conservateur, Paul Falvo du Parti vert, Michael McLeod du Parti libéral, Mary Beckett du NPD et Luke Quinlan du PPC

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Le député sortant Michael McLeod brigue un nouveau mandat au sein de l'équipe libérale. Le logement abordable est l'une de ses priorités. L'avocat et ancien membre de la Marine royale Paul Falvo se présente contre lui sous la bannière du Parti vert avec pour priorités la réforme du droit pénal et la lutte contre l’insécurité alimentaire. Chez les conservateurs, le banquier de Yellowknife Yanik D’Aigle, un père de famille qui élève ses trois enfants en anglais et en français, souhaite que les Ténois gardent les royautés du secteur minier. Pour le Nouveau Parti démocratique, Mary Beckett, grand-mère de quatre petits-enfants qui habite à Inuvik, a fait de la hausse du coût de la vie son principal cheval de bataille dans la campagne. Le Parti populaire est représenté par Luke Quinlan, un entrepreneur qui appuie une baisse des impôts et les forages dans l’Arctique pour accroître le nombre d’emplois aux T.N.-O.

Au Nunavut

Montage photo des quatre candidats.

Les quatre candidats aux élections fédérales au Nunavut : Megan Pizzo Lyall (PLC), Leona Aglukkaq (PCC), Mumilaaq Qaqqaq (NPD) et Douglas Roy (PVC).

Photo : Radio-Canada

Le député sortant Hunter Tootoo a annoncé son retrait de la vie politique. Il avait remporté la victoire en 2015 avec le Parti libéral, mais a ensuite quitté le parti et son poste de ministre pour siéger comme indépendant. C'est l'ancienne conseillère municipale d’Iqaluit Megan Pizzo Lyall qui fait campagne dans le camp des libéraux, avec la crise du logement au cœur de ses priorités. Leona Aglukkaq, première Inuk à avoir fait partie d'un cabinet fédéral, se représente pour le Parti conservateur. L’ancienne ministre de la Santé compte sur son expérience politique pour se faire élire. La candidate néo-démocrate Mumilaaq Qaqqaq, une agente d’emploi de 25 ans, veut plus de logements et appuie la Déclaration des Nations Unies sur les droits peuples autochtones. Le représentant du Parti vert Douglas Roy est nouveau venu au Nunavut, mais s'était déjà présenté en Colombie-Britannique pour ce parti. Le directeur d’école à Kimmirut affirme ne pas vouloir d’un monde où l’on ne peut pas respirer ou boire de l’eau.

Carte électorale

Tableau de bord électoral

Suivez les courses de votre choix, apprenez où sont les luttes serrées, regardez la soirée électorale en direct avec Patrice Roy

Grand-Nord

Politique fédérale