•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des patients souhaitent avoir une place en hémodialyse à Rivière-du-Loup

Un patient se fait traiter par une machine d'hémodialyse.

Le nouveau centre d'hémodialyse de Rivière-du-Loup peut accueillir six patients en même temps.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Damphousse

Miriane Demers-Lemay

Ouvert il y a moins d’un an, le centre satellite d’hémodialyse de Rivière-du-Loup ne fournit pas à la demande. Des patients espèrent y recevoir leurs traitements afin de déménager dans la région.

Neuf patients sont inscrits sur une liste d’attente afin d’être transférés à Rivière-du-Loup, évalue le directeur des services professionnels du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, le Dr Jean-Christophe Carvalho.

De ce nombre, quatre sont déménagés ou se déplacent à Rimouski pour avoir accès au service d’hémodialyse. Cinq autres patients résidant ailleurs dans la province ont également signalé leur souhait de revenir s’installer dans la région du KRTB s’ils avaient une place à l’unité de Rivière-du-Loup, selon M. Carvalho.

Rectificatif : Une version précédente de ce texte faisant erronément état de neuf personnes qui s'étaient installées ailleurs dans la province pour avoir accès à l’hémodialyse.

On est conscient de cet impact et c’est pour ça qu’on a commencé à travailler à des solutions depuis le printemps dernier, pour voir comment on peut rapprocher [les patients] le plus possible de ces services, parce que ça fait des déplacements fréquents et parfois même des déménagements, explique Jean-Christophe Carvalho.

L’ajout de fauteuils de traitement ou l’augmentation des horaires d’hémodialyse sont envisagés par le CISSS. Il faut seulement être sûrs d’avoir l’ensemble des ressources, que ce soit au niveau financier ou aux ressources humaines, au niveau médical, pour donner des services de qualité, spécifie M. Carvalho.

Le centre satellite d’hémodialyse de Rivière-du-Loup permet actuellement d’accueillir 12 patients qui reçoivent leurs traitements d’hémodialyse trois fois par semaine. Le centre est ouvert trois jours par semaine.

La création du centre d’hémodialyse avait coûté 4,5 millions de dollars et avait été financée par le CISSS du Bas-Saint-Laurent. Les frais de fonctionnement de l’unité étaient estimés, lors de sa création en décembre 2018, à 720 000 $ par année.

Bas-Saint-Laurent

Soins et traitements