•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Karl-Emmanuel Villeneuve veut reprendre sa liberté

Un homme sourit à la caméra. Il est accompagné par des enquêteurs.

Karl-Emmanuel Villeneuve

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Accusé du meurtre d’Alexandre Larouche, le Saguenéen Karl-Emmanuel Villeneuve, 21 ans, a subi mercredi une nouvelle enquête sur remise en liberté au palais de justice de Chicoutimi.

Détenu depuis 14 mois à la prison de Roberval en attendant son procès, l’accusé veut retrouver sa liberté pendant les procédures judiciaires. Les faits qui lui sont reprochés se seraient produits en juillet 2018 dans une résidence de la rue Johanna, à Chicoutimi-Nord.

L’avocat de Karl-Emmanuel Villeneuve, Jean-Marc Fradette, estime qu’il a de nouveaux faits à présenter. Cependant, ceux-ci font l’objet d’une ordonnance de non-publication tout comme le reste de la preuve présentée depuis le début dans ce dossier.

L’accusé doit démontrer que la sécurité du public ne serait pas compromise par sa libération. Il doit aussi être encadré adéquatement et obtenir des soins si nécessaires. Dans sa situation, les prévenus se retrouvent souvent en thérapie fermée en attendant leur procès.

S'il n'y a pas d'encadrement serré équivalent, par exemple, à de la détention pendant un long délai, s'il n'a pas la capacité de recevoir les soins desquels il a besoin, que ce soit en toxicomanie, en termes de maladie mentale ou autres, le juge ne le remettrait pas en liberté, précise Jean-Marc Fradette.

La Couronne s’oppose à cette remise en liberté.

Ce sera au juge Carl Thibeault, de la Cour supérieure, de trancher.

D’après le reportage de Gilles Munger

Saguenay–Lac-St-Jean

Crimes et délits