•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élus madelinots dénoncent la lenteur de Québec dans le traitement des dossiers

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau (à droite) et son attaché de presse, Luc Gagnon (à gauche)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Radio-Canada

Les élus des Îles-de-la-Madeleine s'impatientent et déplorent le manque d'action de Québec dans plusieurs dossiers importants pour le développement et la sécurité des Madelinots.

Parmi les dossiers qui inquiètent les élus, on retrouve la fragilité des câbles sous-marins de télécommunication et le processus d'appel d'offres pour le remplacement du CTMA Vacancier.

Les Madelinots attendent notamment de savoir qui sera propriétaire du nouveau navire.

Sur ce point, le maire des Îles, Jonathan Lapierre, ne s'explique pas qu'aucune annonce n'ait été faite alors qu'une décision devait pourtant être rendue en juin.

C'est incompréhensible. L'ensemble des intervenants se sont exprimés, souligne-t-il.

Le gouvernement du Québec lui-même a embauché deux firmes indépendantes pour poser toutes les questions économiques, touristiques, sur la reddition de comptes, sur les états financiers, sur ce qu'est CTMA. Et aujourd'hui, c'est incompréhensible qu'on n'ait pas obtenu de réponse mais surtout de décision à ce stade-ci, insiste le maire.

Le CTMA Vacancier accosté au port de Gaspé.

Construit en Europe dans les années 1970, le CTMA Vacancier devra être remplacé prochainement.

Photo : Radio-Canada

Le député des Îles, Joël Arseneau, estime pour sa part que le gouvernement manque de transparence dans tous les dossiers, notamment dans celui de la CTMA.

Il y a eu une discussion avec le premier ministre récemment qui remet en jeu à peu près la totalité des enjeux de départ annoncés le 17 janvier dernier, déplore le député.

On a dit à la veille du 12 juin, au moment où on attendait une décision, qu'il y avait une information nouvelle au dossier. Quelle est cette information nouvelle? Est-ce vraiment un changement du dossier au grand complet? Est-ce que ça change la donne?

Joël Arseneau, député des Îles-de-la-Madeleine

Sinistrés de Dorian

Par ailleurs, les Madelinots attendent toujours l'aide d'urgence demandée à la suite de l'ouragan Dorian qui a causé des dommages considérables sur l'archipel.

Gros plan sur le visage de la ministre Marie-Eve Proulx.

La ministre responsable de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, était aux Îles-de-la-Madeleine le 16 octobre 2019.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

La ministre responsable de la région, Marie-Eve Proulx, qui est de passage aux Îles mercredi, demande à la population de faire preuve de patience.

Je sais que c'est des situations pas faciles que les gens vivent, nous en sommes très conscients au gouvernement. Nous faisons tout notre possible pour accélérer ces processus, assure la ministre.

Internet

Enfin, le projet d'implantation d'un réseau Internet haute vitesse suit également son cours.

L’entreprise responsable du déploiement, DERYtelecom, a indiqué qu’il en coûterait 20 $ de plus par mois aux abonnés des Iles-de-le-Madeleine que ce que paient ceux d’ailleurs au Québec.

Le gouvernement provincial a rejeté ce tarif, mais n'a toujours pas annoncé de solution de rechange.

D'après les informations de Jean-François Deschênes

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique provinciale