•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Fransaskoise au premier Conseil des jeunes de la Saskatchewan

Les photos des 12 jeunes membres du Conseil des jeunes de la Saskatchewan.

La Fransaskoise Sandra LeBlanc (première rangée à l'extrémité droite) fait partie des 12 membres du premier Conseil des jeunes de la Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada / Fournie par le ministère de l'Éducation de la Saskatchewan

Radio-Canada

Sandra LeBlanc, une élève de 12e année de l’École Valois, à Prince Albert, fait partie des 12 élèves sélectionnés pour constituer le premier Conseil des jeunes de la Saskatchewan.

Les membres du Conseil des jeunes 2019-2020 auront l'occasion de discuter avec le ministre de l’Éducation et d’autres membres du gouvernement pour les conseiller notamment sur la meilleure façon de motiver les jeunes, indique un communiqué du gouvernement.

Les membres du Conseil viennent tous de commissions scolaires différentes et ont été sélectionnés parmi les 51 candidatures reçues.

Sandra LeBlanc chérit cette nomination.

Je suis heureuse de savoir que j’ai cette opportunité de parler avec le ministère et de savoir que, dans le futur, des élèves vont avoir une éducation que d’autres élèves ont aidée à bâtir, déclare-t-elle.

Vice-présidente de l’association d’élèves, La Cité étudiante, Sandra LeBlanc souhaite discuter avec le ministère de la nécessité d’avoir plus de ressources en français et aussi en langues autochtones pour les jeunes.

Je crois vraiment qu’il faut montrer aux jeunes depuis un jeune âge les différentes cultures et langues, affirme-t-elle.

Elle connaît bien cette réalité, car sa mère est d’origine vietnamienne. Elle explique qu'elle a décidé d’apprendre le français en 5e année, parce que son grand-père était francophone dans sa jeunesse.

Mon grand-père était francophone quand il était jeune, mais il a perdu son français parce qu’il n’était pas fier de l’avoir. Aucun membre de ma famille ne parle le français et, en 5e année, j’ai voulu le ramener, confie-t-elle.

Sandra LeBlanc précise que ses camarades ont des origines culturelles variées. Elle souhaite voir cette variété se refléter dans l’enseignement scolaire grâce à plus de ressources et à plus d'ouverture sur d'autres cultures, notamment dans le matériel pédagogique.

La première réunion du Conseil des jeunes se tiendra samedi à Warman en présence du ministre de l’Éducation, Gordon Wyant.

Avec les informations d'Émilie Dessureault-Paquette

Saskatchewan

Jeunesse