•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Priorité à l'environnement

Illustration représentant, sous le titre, un ours la gueule ouverte.

Détail de la couverture du livre « Faire partie du monde : réflexions écoféministes » (collectif)

Photo : Éditions du remue-ménage

Radio-Canada

Il n’y a plus d’évitement possible : il faut s’occuper de notre planète si on veut y habiter encore longtemps. Pour nous aider à y parvenir, voici quelques ouvrages qui nous feront passer de l’idée à l’action.

Cette sélection de livres est présentée en collaboration avec Les libraires (Nouvelle fenêtre).

Illustration représentant des personnages surdimensionnés cultivant des légumes sur les toits de bâtiments urbains.

La couverture du livre « La révolution de l'agriculture urbaine » de Jennifer Cockrall-King

Photo : écosociété

La révolution de l’agriculture urbaine (Nouvelle fenêtre)
Jennifer Cockrall-King (Écosociété)

« Ce livre est le résultat d’une prise de conscience de l’autrice quant à la vulnérabilité du système alimentaire : en cas de crise, notre industrie alimentaire sera incapable de subvenir à nos besoins. Un paradoxe devant l’abondance de nos rayons. Toutefois, cet essai ne se veut pas alarmiste. Au contraire, c’est une bouffée d’air, un souffle d’optimisme. L'autrice parle de diverses expériences d’agriculture urbaine et nous en démontre les bienfaits sans pour autant en cacher les difficultés. Jennifer Cockrall-King explique, dans un langage accessible à tout le monde les enjeux de notre agriculture, qu’ils soient écologiques, économiques, sociaux ou encore une assurance pour l’avenir. Si la proximité est la clé, les villes ont certainement un rôle à jouer dans ce domaine. »
Marie Vayssette, La Librairie de Verdun (Montréal)

Sur la couverture mauve pâle est illustré, sous le titre, un ours la gueule ouverte

La couverture du collectif féministe « Faire partie du monde »

Photo : Éditions du remue-ménage

Faire partie du monde : Réflexions écoféministes (Nouvelle fenêtre)
Collectif (Remue-Ménage)

« Les autrices de Faire partie du monde illustrent de façon brillante et dans une langue accessible les liens qu’entretiennent le féminisme et l’écologie. Cette lecture essentielle met en lumière des enjeux de notre société qui sont trop souvent oubliés ou peu remis en question. Les 10 textes qui constituent le livre suggèrent des stratégies de résistance et poussent à la réflexion, notamment en ce qui a trait aux rapports de pouvoir qui dictent notre société. »
Catherine Parent, librairie Morency (Québec)

La couverture représente quatre personnages à l'aquarelle qui passent en marchant tête en l'air devant un arbre. Il y a un oiseau dans le ciel.

La couverture du livre « Demain le Québec »

Photo : Les Éditions la Presse

Demain le Québec : Des initiatives inspirantes pour un monde plus vert et plus juste (Nouvelle fenêtre)
Collectif (La Presse)

« Inspirés par le film documentaire Demain, les auteurs de ce livre sont allés à la rencontre de Québécois œuvrant dans des domaines variés et qui participent ou donnent naissance à des initiatives pour créer un monde plus juste, plus vert et plus démocratique. Séparé en thématiques diverses (la nourriture, l’économie, le territoire, l’innovation technologique et l’architecture), le livre se lit aussi bien dans le désordre, en allant au gré des sujets qui nous intéressent, que dans l’ordre. J’y ai découvert plusieurs initiatives auxquelles participer ainsi que plusieurs histoires inspirantes de persévérance face à un système parfois apathique. Ce livre vous redonnera de l’espoir et, qui sait, le goût de vous activer vous aussi! »
Magali Desjardins Potvin, librairie Mosaïque (Toronto)

Dans le titre, en lettres vertes, le i du mot plastiques est remplacé par une feuille. Sous le titre, trois petites images carrées montrant en gros plan une feuille, des bouteilles d'eau en plastique et de la terre.

La couverture du livre « Les végéplastiques » de Paul Lavallée

Photo : Éditions Multimondes

Les végéplastiques : comment mettre un terme à la pollution par le plastique (Nouvelle fenêtre)
Paul Lavallée (MultiMondes)

« Ce livre est avant tout le regard d’un scientifique-marin sur nos océans. Recouverts de plastique, ces "nouveaux continents" deviennent un réel problème et menacent la survie de plusieurs espèces animales. De la naissance du plastique et de ses composantes chimiques à sa commercialisation, Paul Lavallée dresse le bilan désastreux de cette matière synthétique, ennemie de l’écologie. Comment faire pour contrer cette invasion alors que le plastique est maintenant utilisé dans tous les secteurs de l’activité humaine? Visiblement, le recyclage ne semble pas très efficace, car les procédures à respecter changent d’une municipalité à l'autre et rendent le processus de recyclage très complexe. Aussi, la chance qu’un produit de plastique soit recyclé dépend de sa pureté et de sa valeur en bourse. Certains ont aussi recours à la "valorisation", qui se résume à brûler les plastiques pour créer de l’énergie. Cependant, cette solution pollue énormément l’environnement. Dans ce livre, il est plutôt question des végéplastiques (néologisme inventé par l’auteur) qui, conçus en même temps que les pétroplastiques en 1920, s’avèrent être une réponse valable pour mettre un terme à ce désastre. Entièrement recyclables, biodégradables et compostables, dans l’air, dans la terre et dans l’eau douce ou salée, ces végéplastiques se transforment ensuite en humus pour nourrir la terre et enrichir le sol et évitent la pollution grandissante des océans. »
Alexandra Guimont, librairie Fleury (Montréal)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !