•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Gaspésienne hospitalisée à Punta Cana est morte et bénéficiait d'une assurance

Une femme debout sur le bord de la mer.

Manon Quintin était en vacances en République dominicaine lorsqu'elle est tombée dans le coma à la suite d'un accident.

Photo : Courtoisie Sylvain Gauthier

Alix-Anne Turcotti

Manon Quintin, la Gaspésienne qui a subi un grave accident lors d'un voyage en République dominicaine, est morte mardi soir des suites de ses blessures. La famille a découvert hier que Manon Quintin bénéficierait bien d'une assurance voyage, finalement.

Selon une amie et porte-parole de la famille, Audrey Deschatelets, Manon Quintin aurait bien souscrit une assurance soins médicaux d’urgences avec la compagnie d'assurance Manuvie et Air Transat.

C’est la fille de la voyageuse, Marie-Pier Perreault, qui aurait fait cette découverte après avoir ouvert la boîte de courriels de sa mère.

Selon Audrey Deschatelets, des représentants d’Air Transat auraient confirmé deux fois au conjoint de Manon Quintin que cette dernière n’avait pas souscrit d’assurance.

Il y a certainement une lacune qui s’est faite du côté de Transat et de Manuvie, un dossier a été ouvert. On tente de faire rembourser les frais encourus là-bas, ainsi que les frais de rapatriement, précise Audrey Deschatelets.

La famille, qui pensait que Manon Quintin n'était pas couverte par une assurance voyage au moment du drame, avait lancé une campagne de financement sur les réseaux sociaux afin de payer la facture médicale qui s’élevait à plus de 100 000 $.

La famille a l’intention de rembourser les personnes ayant contribué à la campagne de financement et qui en font la demande.

Rappelons que Mme Quintin avait subi de graves blessures, dont une fracture du crâne ayant entraîné une hémorragie cérébrale, lors d'un accident survenu le 10 octobre dernier à Punta Cana, où elle séjournait avec son conjoint, Sylvain Gauthier. Son hémorragie l'avait plongée dans le coma.

Par courriel, la compagnie Transat explique reconstituer le dossier en collaboration étroite avec Manuvie, et ne peut donner plus de détails pour le moment. De son côté, la compagnie Manuvie déclare faire tout ce qui est en son pouvoir afin de répondre aux besoins de ses clients. Elle confirme être en contact avec des représentants de la famille pour les aider à résoudre la situation. Les deux organismes présentent leurs condoléances à la famille.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Assurances