•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Fury en mode séries à quelques jours de son dernier match de la saison

L'équipe affronte le Independence de Charlotte samedi en Caroline

Un joueur de soccer félicite son coéquipier pendant un match

Le capitaine du Fury, Carl Haworth, félicite son coéquipier Hadji Barry après un but.

Photo : Steve Kingsman - Freestyle Photography / Ottawa Fury FC

Jonathan Jobin

Le Fury d'Ottawa se prépare à disputer son dernier match de saison régulière, samedi, à Charlotte contre le Independence. Alors que la formation de la United Soccer League (USL) est déjà qualifiée pour les séries, la rencontre garde son importance pour la position au classement.

On a eu beaucoup de soulagement avec la qualification. On va maintenant aborder le dernier match avec abnégation et beaucoup de détermination pour tenter d'arracher la 7e place, précise l'attaquant Mour Samb.

C'est l'enjeu principal de la rencontre. Déjà assuré de l'avantage du terrain pour la première ronde des séries, le Fury veut s'assurer de la 7e position au classement qui permettrait d'éviter la première équipe de la Ligue en 2e ronde.

Un joueur de soccer tente de toucher le ballon du bout du pied pendant un match alors qu'un adversaire s'approche de lui

Le défenseur Onua Obasi tente de déjouer un joueur pendant un match.

Photo : Steve Kingsman - Freestyle Photography / Ottawa Fury FC

Comme le Fury reviendra tout de suite après la rencontre pour jouer son match de séries mercredi dans la capitale, les joueurs ont l'intention d'aborder le match de front.

Il y a encore une place à gagner au classement! On va jouer ce match-là à fond. On ne veut rien garder parce que le fait que les deux matchs vont être très très proches l'un de l'autre, ça va nous permettre d'avoir un vrai test, ça va être comme une répétition générale, affirme Jérémie Gagnon-Laparé, qui a joué 31 des 33 matchs de son équipe cette saison.

Tu ne veux pas jouer un match à 60-70%. Tu veux le jouer comme un match de séries pour enchaîner avec le même genre de performance trois jours plus tard.

Jérémie Gagnon-Laparé, joueur du Fury

Trois options se présentent devant le Fury en vue de la première ronde des séries de la USL. L'équipe aura soit un affrontement contre le Legion FC de Birmingham, un duel contre le Saint-Louis FC ou une rencontre face au Battery de Charleston.

Cette ligue est tellement imprévisible que c'est dangereux de dire qui on veut rencontrer. Cette saison a montré que le dernier peut battre le premier. Il est préférable de se concentrer sur nos performances, mentionne l'entraîneur-chef Nikola Popovic.

Un groupe en santé... enfin!

Une chose est certaine toutefois, c'est que l'entraîneur pourra compter sur un groupe pratiquement complet pour les séries.

Après avoir été privé de gros morceaux de la formation tels que Maxim Tissot, Mour Samb et même Christiano François à certains moments de la saison, tous les joueurs sont de retour sur le terrain.

Cette ligue est tellement exigeante qu'il est important de faire rouler son groupe de 11 et ce n'était pas possible pendant une grande partie de la saison. Nous pouvons le faire maintenant et je crois que ça nous permettra d'arriver en très bonne forme pour la 1ere ronde des séries, souligne Popovic.

Un entraîneur de soccer dirige ses joueurs sur un terrain.

Nikola Popovic donne ses directives pendant un entraînement.

Photo : Radio-Canada

La compétition à l'interne plaît aussi aux joueurs qui devront mériter leurs minutes de jeu. Tout le monde est capable de jouer et ça permet de la concurrence. L'entraîneur a l'embarras du choix. On doit donner le maximum sur le terrain pour débuter le match, croit Mour Samb.

Ce sera la décision de l'entraîneur, mais c'est un bon dilemme à avoir quand tout le monde est disponible, conclut Gagnon-Laparé, confiant à l'aube des premières séries de l'équipe depuis 2015. Le Fury était alors dans une autre ligue, la NASL.

Ottawa-Gatineau

Soccer