•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Capitales de Québec et les Aigles de Trois-Rivières se joignent à la ligue Frontier

5452CB53-1BA6-4BA8-B58C-B166D6AA4E13

Les Capitales de Québec évolueront dans une nouvelle ligue de baseball indépendant à compter de l'été prochain.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Jean-Philippe Martin

Les ligues de baseball indépendantes Can-Am et Frontier ont annoncé leur fusion mercredi matin. Les Capitales de Québec et les Aigles de Trois-Rivières feront partie d'un circuit de 14 équipes à compter de l'été prochain.

L’annonce a été faite à Pittsburgh par le commissaire de la Ligue Frontier Bill Lee, qui s’est même permis de prononcer quelques mots en français durant le point de presse.

Bonjour et bienvenue dans la Frontier League à nos amis du Québec, a-t-il lancé, après avoir demandé au président des Capitales de Québec. Michel Laplante, si sa diction était bonne.

Trois de leurs rivaux de la Ligue Can-Am, les Miners de Sussex County, les Jackals du New Jersey et les Boulders de Rockland, poursuivront également leurs activités au sein de la ligue Frontier.

Michel Laplante voit enfin l’aboutissement d’un projet qu’il caresse depuis longtemps.

Ça fait au moins un an et demi qu’on travaille là-dessus, même que je dirais qu’en réalité, c’est plus une dizaine d’années, si on pense à tous les marchés qu’on a tenté de courtiser ou de charmer pour s’unifier.

Michel Laplante, président des Capitales de Québec

Selon Laplante, l’union des deux ligues était nécessaire pour assurer la survie des équipes comme les Capitales et les Aigles de Trois-Rivières pour les années à venir. Il y avait toujours cette inquiétude de jouer à cinq ou six équipes et de savoir qui si une de ces équipes devait abandonner. Ça devenait dangereux parce qu’on ne peut pas jouer à un nombre d'équipes impair au baseball. Je suis très heureux qu’on puisse solidifier tout ça et d’être 14 équipes.

11 équipes différentes à Québec

Dans sa nouvelle mouture, la ligue Frontier sera formée de deux divisions de sept équipes. Au terme du calendrier régulier de 96 matchs, les deux meilleures formations de chaque division participeront aux séries éliminatoires.

Le calibre est le même, mais les joueurs de la ligue Frontier sont un peu plus jeunes. Ces jeunes, qui viennent d’être retranchés du baseball affilié, ont faim, explique Michel Laplante.

Aux cinq équipes de l’ancienne ligue Can-Am se joindront les Wild Things de Washington et les Crushers de Lake Érié, qui évoluaient dans l’ancienne ligue Frontier, pour former la division Can-Am.

Les Otters d’Evansville, le Freedom de Florence, les Grizzlies de Gateway, les Slammers de Joliet, les Boomers de Schaumburg, les Miners de Southern Illinois et les ThunderBolts de Windy City, qui sont situées en Indiana, au Kentucky et en Illinois, formeront la division Mid-Ouest.

En tout, c’est onze différentes équipes que nous allons voir à Québec l’an prochain, alors ça vaut dire plus de variété pour les gens, mais aussi plus de voyage pour nous. Il y aura des voyages en avion pour aller dans le sud de l’Illinois.

Plus de voyages veulent dire une augmentation des dépenses, Michel Laplante et les propriétaires des Capitales en sont bien conscients.

C’est ce qu’on souhaitait depuis des années. Avec les propriétaires Jean et Pierre Tremblay, on était tous d’accord avec ça. Mais je pense que ça en vaut la peine pour les fans et pour nous autres aussi. Il y aura plus de dépenses, mais on va être créatifs pour trouver une façon de survivre à ça.

Plusieurs points restent toujours à clarifier avant le début de la prochaine saison, comme le plafond salarial ou le nombre de joueurs vétérans en uniforme dans chaque équipe.

À ce chapitre, les Capitales ont l’assurance qu’ils pourront, s’ils le souhaitent, aligner des joueurs cubains comme ils le font depuis quelques saisons.

Les Champions d'Ottawa exclus

Les Champions d'Ottawa ne sont pas inclus pour l'instant dans ce nouveau circuit.

Toutefois, les dirigeants de la ligue ont déjà annoncé leur intention d’ajouter six équipes d’ici deux ans sur la côte est des États-Unis, en Ontario et au Québec.

Ils aimeraient qu'Ottawa fasse partie de ce plan d’expansion et intègre les rangs de la ligue Frontier en 2021.

Je suis déçu pour Ottawa, a commenté Michel Laplante.C'est un marché auquel j'ai toujours cru avec Miles Wolf, qui a tout fait pour qu’Ottawa soit intégré dès cette année, mais ce n'était pas possible avec le bail de concrétiser ça à temps pour aujourd'hui.

Je pense qu’Ottawa a encore du potentiel, surtout si on veut un jour développer Montréal sur le côté nord ou la Rive-Sud, ce serait le fun d'avoir Ottawa, conclut le président des Capitales.

Baseball

Sports