•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En phase terminale d’un cancer à 18 ans, elle encourage les électeurs à voter 

Une jeune fille, Maddison Yetman, tient une pancarte dans les mains dans un lit d'hôpital.

Malgré son cancer en phase terminale, Maddison Yetman a pris le temps d'aller voter. « Si je peux le faire, vous pouvez le faire », écrit-elle pour encourager les électeurs.

Photo : @MaddiYet sur Twitter

Radio-Canada

Maddison Yetman a voté pour la première fois cette année pour les élections fédérales, alors qu’elle souffre d'un cancer en phase terminale. Dans une vidéo devenue virale sur Twitter, elle exhorte les électeurs à lui emboîter le pas.  

Si je peux trouver le temps de voter, vous pouvez le faire aussi, lance la jeune femme de 18 ans dans la vidéo, avant de brandir un écriteau où est inscrit le mot-clic #WhatsYourExcuse [#QuelleEstTonExcuse].

Après avoir été aux urnes, Maddison Yetman a voulu en faire davantage pour convaincre les Canadiens d’aller voter aux élections du 21 octobre. 

La jeune fille a reçu récemment un diagnostic d'un cancer incurable. Mardi, elle a publié une vidéo sur Twitter où elle explique que, malgré son état de santé critique, elle a réussi à respecter son devoir de citoyen.

 Voilà ma dernière chance de changer les choses, écrit-elle sur sa publication. Partagez et allez voter!

Elle a toujours eu de fortes idées politiques et elle voulait vraiment voter, explique son oncle, Brent Williamson. C’était très important pour elle d’avoir l'occasion de pouvoir le faire.

Soutien national

Mercredi matin, la vidéo publiée par la jeune fille sur Internet avait déjà été vue 427 000 fois sur Twitter et relayée sur Twitter 5100 fois. La vidéo l'a aussi été à plus de 600 reprises sur Facebook.

Mardi, le chef du Nouveau Parti démocratique du Canada, Jagmeet Singh, a publié sa vidéo sur son compte Twitter. 

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, en a fait de même, en remerciant la jeune fille de rappeler aux Canadiens à quel point le vote est précieux .

Un diagnostic soudain

Le diagnostic de la maladie de la jeune fille a été établi en très peu de temps. Maddison Yetman a remarqué qu’elle avait des hématomes étranges pendant un brunch familial. Quelques jours plus tard, elle a reçu un diagnostic de leucémie . 

Elle a ensuite appris qu’elle avait une forme de sarcome avancé, qui s'était déjà attaqué à sa moelle osseuse et à son sang. À ce stade, aucun traitement n’aurait pu être efficace, si ce n’est qu’elle aurait gagné un peu plus de temps à vivre. 

Nous sommes tous sous le choc de la vitesse à laquelle la nouvelle est tombée, raconte Brent Williamson. Personne ne s’attend à ce qu’une fille de 18 ans aille à l’hôpital pour des douleurs et reçoive l'annonce qu’elle sera morte dans quelques jours ou quelques semaines.

Je pense que les gens sont touchés, ajoute-t-il. Voilà une enfant dont la vie ne tient qu’à quelques minutes ou quelques heures, et elle a tout de même pris le temps d’aller voter. Ceux qui ont plus de temps qu’elle n’ont aucune excuse pour ne pas le faire.

Avec les informations d'Eleanor Coopsammy

Manitoba

Élections fédérales