•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour les électeurs occupés d'Ottawa–Vanier, c'est le retour aux urnes

Une carte de la circonscription avec l'inscription Ottawa-Vanier.

La députée sortante de la circonscription fédérale d'Ottawa-Vanier est la libérale Mona Fortier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis les dernières élections fédérales de 2015, la circonscription d'Ottawa a connu un vote provincial, une campagne municipale et des élections partielles aux trois niveaux, si on compte la partie qui constitue le quartier Rideau–Rockcliffe de la ville.

Au niveau fédéral, la libérale Mona Fortier a remporté l'élection partielle en 2017 dans la circonscription d'Ottawa–Vanier. Elle succédait ainsi au défunt Mauril Bélanger, mort des suites de la maladie de Lou Gehrig.

Mme Fortier a récolté 15 190 votes, soit plus de 6660 voix que sa plus proche rivale, la néo-démocrate Emilie Taman.

Avant Mme Fortier, aucune femme n'avait occupé le poste de députée dans Ottawa–Vanier.

La circonscription d'Ottawa–Vanier est un territoire d’environ 41km2. Les électeurs de la circonscription ont élu un membre de l’équipe libérale à chaque élection fédérale depuis sa création en 1933.

Notre dossier Élections Canada 2019

Les candidats :

  • Parti libéral du Canada : Mona Fortier (sortante)
  • Parti conservateur du Canada : Joël Bernard
  • Nouveau Parti démocratique : Stephanie Mercier
  • Parti vert : Oriana Ngabirano
  • Parti populaire du Canada : Paul Durst
  • Parti marxiste-léniniste du Canada : Christian Legeais
  • Parti rhinocéros : Derek Miller

Les enjeux

La lutte contre la criminalité et l’accès au logement abordable sont deux enjeux qui sont souvent revenus dans les discours des candidats qui souhaitent représenter la circonscription d'Ottawa–Vanier.

Pour la candidate libérale et députée sortante Mona Fortier, la lutte à la criminalité nécessite principalement de sévir contre les armes à feu, les gangs de rue et les problèmes de drogue.

Le candidat conservateur Joël Bernard a dénoncé le renforcement législatif proposé par les libéraux.

De leur côté, la candidate du Nouveau Parti démocratique, Stéphanie Mercier, et celle du Parti vert, Oriana Ngabirano, ont plutôt soutenu au cours de la campagne que la véritable source de la criminalité est la pauvreté.

Le logement abordable, un enjeu de taille

De plus en plus d'Ottaviens choisiraient de s'établir dans la circonscription d'Ottawa–Vanier. Cet engouement pour un secteur autrefois marginalisé a toutefois fait grimper le prix des maisons, ce qui amplifie la pénurie de logements abordables.

Selon la Ville d'Ottawa, le logement locatif occupe une place importante dans le secteur du logement, puisqu’un ménage sur trois est locataire.

La tendance à long terme est à des loyers de plus en plus élevés et à des taux d’inoccupation de plus en plus bas.

Le dossier du projet de déménagement de l'Armée du Salut fait aussi partie des enjeux de la circonscription.

 

À l'approche des élections fédérales du 21 octobre, ICI Ottawa-Gatineau publie une série d'articles sur des circonscriptions à surveiller dans la région. Nous vous proposerons des textes sur les circonscriptions où la proportion de résidents ayant le français comme langue maternelle est la plus élevée.

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale