•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand la directrice doit faire la signalisation devant son école

La directrice de l'école de dos avec un dossard orange et jaune qui fait la circulation devant son école.

La directrice de l'école Sainte-Anne, Lina Bernier, se transforme en signaleuse routière tous les jours pour améliorer la sécurité des élèves.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La rue Ontario à Sherbrooke est très achalandée aux heures de pointe. Tellement que la directrice de l'école Sainte-Anne, Lina Bernier, n'a d'autre choix, matin après matin, que d'enfiler une veste orange pour aider à faire la signalisation dans un seul but : augmenter la sécurité des élèves, mais aussi de tous ceux qui circulent dans le secteur.

Encore aujourd'hui, il y a des gens qui ne comprennent pas que lorsqu'un autobus est immobilisé, que ses clignotants sont en marche et que son panneau d'arrêt est ouvert sur le côté, on doit arrêter. Il y a encore des gens qui passent, déplore Lina Bernier.

Selon Vanessa Jolin-Brault, une mère, le pire a été évité la semaine dernière lorsque des enfants entraient dans l'autobus et qu'un automobiliste n'a pas respecté la signalisation. « Il est vraiment passé tout droit même si le feu et le stop de l'autobus étaient ouverts. Il s'est fait klaxonner. Il s'est reculé voyant son erreur. Il ne roulait clairement pas à 30 km/h! »

Des parents, des élèves, des voitures plein la rue

La circulation est particulièrement dense dans le secteur de l'école Sainte-Anne de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada

Outre les automobilistes qui ignorent les autobus ou qui s'arrêtent en plein milieu de la rue pour y déposer leurs enfants, Radio-Canada Estrie a pu observer des parents et leurs enfants qui traversent un peu partout et qui font fi des instructions de la brigadière.

Chaque mois, l'école Saint-Anne envoie un communiqué aux parents leur rappelant les règles de sécurité en zone scolaire. Malgré cette missive, la situation est loin de s'améliorer.

Meilleure signalisation réclamée

Des parents réclament aussi une meilleure signalisation. Ce que j'aimerais voir, c'est un passage piétonnier où les enfants pourraient avoir une signalisation claire, où ils pourraient traverser à un endroit spécifique, donne comme idée un père, Jean-Luc Fillion.

Les policiers de Sherbrooke ont délivré, lors de la rentrée scolaire, tout près 130 constats d'infraction dans le secteur, dont plusieurs en face de l'école. Les parents qui se plaignent de la problématique se rendent aussi toujours le plus près possible et souvent dans des endroits interdits, dans des stationnements privés ou au débarcadère d'autobus, illustre le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier.

La directrice générale du CPE Chez les amis, Maryse Rioux, devant sa garderie

La directrice générale du CPE Chez les amis, Maryse Rioux, aimerait que les rues du secteur soient déneigées en priorité l'hiver afin d'améliorer la sécurité.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

La directrice générale du CPE Chez les amis, Maryse Rioux, situé de l'autre côté de la rue, souligne que la situation est pire en hiver. C'est très dangereux étant donné qu'il y a l'école en face. Avec les autobus scolaires, l'espace est très restreint, dit-elle.

Cette dernière aimerait aussi que la ville déneige en priorité la rue Ontario pour la dégager des bancs de neige.

Estrie

Prévention et sécurité