•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au-delà des apparences, Jagmeet Singh pense avoir « fait du chemin » au Québec

Jagmeet Singh

« Mes amis, je veux vous remercier d’être allés au-delà des apparences », dit le chef néo-démocrate Jagmeet Singh dans une nouvelle publicité électorale.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Christian Noël

Jagmeet Singh veut remercier les Québécois « d’être allés au-delà des apparences », lors de son dernier événement de campagne dans la province mercredi.

Le chef du Nouveau Parti démocratique ira à Hudson mercredi matin, la ville natale de Jack Layton, afin de visiter le parc nommé en l’honneur du défunt chef du NPD et de son épouse Olivia Chow.

C’est une façon de rappeler l’héritage de Jack aux Québécois, alors qu’on se prépare à aller voter dans quelques jours, confie un stratège du NPD.

Le NPD a entrepris la campagne électorale avec un retard dans les intentions de vote au Québec. Certains sondeurs prévoyaient même que le parti allait être complètement rayé de la carte québécoise le 21 octobre.

Avec moins de cinq jours à faire, le NPD semble persuadé que la campagne du chef a réussi à diminuer l’intensité de l’hémorragie et peut-être à protéger une poignée de sièges clés, sur les 14 qu’il détenait à la dissolution de la Chambre.

De nombreux stratèges du NPD reconnaissent qu’il est encore difficile pour les Québécois de faire abstraction du turban de M. Singh. Mais on a fait du chemin, confie une stratège.

Notamment dans sa réaction aux événements imprévisibles de la campagne, comme les anciennes images de Justin Trudeau en blackface et le commentaire d’un passant qui lui disait de couper son turban, au marché Atwater à Montréal.

Plusieurs sont convaincus que le chef commence à se construire un capital de sympathie qui ira au-delà des apparences dans les prochaines années.

Surtout dans le cadre possible d’un gouvernement minoritaire, qui tend à mettre les projecteurs sur les partis qui détiennent la balance du pouvoir.

Par exemple, Jack Layton s’était distingué en situation minoritaire sous les gouvernements Martin et Harper. Et il lui avait fallu sept ans en tant que chef avant de connaître la vague orange qui avait porté le NPD au statut d’opposition officielle en 2011.

Notre dossier Élections Canada 2019

« Sauver sa tête »

D’ailleurs, les rumeurs de mécontentement envers M. Singh au sein de certains éléments du parti semblent s’être apaisées depuis le début de la campagne, pour deux raisons principales : sa bonne performance anticipée en Ontario et en Colombie-Britannique et la possibilité d’un gouvernement minoritaire.

Il est plus difficile de vouloir changer de chef en situation de campagne perpétuelle.

Jagmeet Singh a réussi à sauver sa tête au cours des 36 derniers jours, révèlent quelques sources au sein du parti.

Il n’y aura certainement pas de révolte contre le chef, comme on l’a vu après l’élection de 2015 contre Thomas Mulcair, ajoute une autre néo-démocrate. Le virage vers le centre de M. Mulcair (avec sa promesse de budget équilibré) avait vexé beaucoup de militants.

Au bout du compte, ce sera aux membres d’en décider, au prochain congrès du parti, au printemps.

Peu présent au Québec

Alexandre Boulerice, Jagmeet Singh et Nima Machouf descendent les marches d'un escalier mécanique au complexe Desjardins, à Montréal.

Jagmeet Singh en compagnie des candidats néo-démocrates Alexandre Boulerice et Nima Machouf, au Québec.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La présence au Québec de Jagmeet Singh aura été limitée comparativement à celle des autres chefs. Selon nos calculs, M. Singh a tenu environ 12 % de ses événements de campagne dans une province qui compte 23 % des sièges aux Communes.

Une proportion de 30 % de ses événements s’est déroulée en Colombie-Britannique et près de 50 % en Ontario.

Le NPD assure qu’il n’a pas boudé le Québec ou tenté de cacher son chef.

Nous avons beaucoup misé sur le chef adjoint Alexandre Boulerice au Québec, qui a visité de nombreuses circonscriptions pour aller prêter main-forte aux autres candidats, indique une stratège néo-démocrate.

Afin de souligner la dernière visite de campagne du chef au Québec, le NPD tiendra un rassemblement au Bain Mathieu, dans la circonscription montréalaise de Laurier-Sainte-Marie, mercredi soir. Les organisateurs attendent environ 300 personnes.

Le parti va également diffuser deux nouvelles publicités de 15 et 21 secondes, où on entend Jagmeet Singh dire : Mes amis, je veux vous remercier d’être allés au-delà des apparences, pour apprécier ce que nous partageons. Maintenant, vous devez choisir. Choisissez la sincérité. Choisissez le NPD. Parce que les progressistes, c’est nous.

Politique fédérale

Politique