•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une descendante de Louis Riel déplore l’absence des enjeux autochtones dans l'élection

Plan moyen de Jean Teillet donnant une entrevue à l'arrière d'une salle de conférence.

Jean Teillet a récemment publié un livre sur l’histoire des Métis titré, «The North-West Is Our Mother: The Story of Louis Riel’s People, the Métis Nation ».

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Jean Teillet, une arrière-petite-nièce de Louis Riel, déplore que les enjeux autochtones ne soient pas présents dans la campagne électorale fédérale.

« Personne n’en parle. Je trouve que cela manque au dialogue », explique-t-elle.

L’auteure et avocate spécialisée dans les droits des Autochtones reconnaît que des avancées ont été faites dans la reconnaissance du peuple métis, mais juge décevant que les programmes des partis ne leur accordent pas plus d’importance.

« Cela aurait dû être un des éléments du programme des partis, avec des promesses », soutient-elle.

Jean Teillet est de passage mardi à Regina pour présenter une conférence sur l’histoire des Métis dans la soirée au musée Government House. Elle a récemment publié un livre sur environ 200 ans d’histoire des Métis intitulé The North-West Is Our Mother: The Story of Louis Riel’s People, the Métis Nation (Le nord-ouest est notre Mère : L'histoire du peuple de Louis Riel, la Nation Métis).

Elle regrette que peu de gens connaissent l’histoire des Métis : « Tout le monde connaît Louis Riel, mais les gens ne connaissent pas l’histoire de son peuple ».

Elle mentionne par exemple deux autres grands leaders métis Gabriel Dumont et Cuthbert Grant qui sont nés en Saskatchewan.

La conférence de Jean Teillet fait partie des activités organisées ce mois-ci en Saskatchewan pour souligner le 175e anniversaire de la naissance de Louis Riel.

Avec les informations de Sophie Chevance

Saskatchewan

Élections fédérales