•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Beauceville veut prévenir les inondations avec des estacades

Plusieurs débris sont observés.

Photo : Radio-Canada / Cimon Leblanc

Marie-Pier Mercier

La Municipalité de Beauceville propose à ses citoyens de déployer des estacades sur la rivière Chaudière afin de réduire les risques d'inondation.

Cette solution a été présentée par l’ingénieur Brian Morse à une salle comble à l’occasion d’une réunion d’information mardi soir.

Les estacades diminuent le débit de l'eau et nous permettent de voir les risques venir plus rapidement, explique Brian Morse, précisant qu’une estacade s’apparente à un barrage flottant.

L’objectif est de forcer la formation d’un embâcle en amont de la rivière plutôt qu’à proximité du centre-ville. Deux estacades devraient être installées à la hauteur des rapides du Diable.

À Beauceville, les inondations du printemps 2019, qualifiées d'historiques, ont endommagé environ 300 bâtiments.

L'ingénieur Brian Morse (debout) explique le fonctionnement des estacades aux côtés du maire François Veilleux (à droite).

L'ingénieur Brian Morse (debout) explique le fonctionnement des estacades aux côtés du maire François Veilleux (à droite).

Photo : Radio-Canada

L'exemple de Saint-Raymond

Le déploiement d'estacades pour prévenir les inondations est un concept testé depuis 2016 par la municipalité de Saint-Raymond, dans Portneuf.

Il y a deux villes au Québec où les embâcles sont la cause des inondations : Saint-Raymond et Beauceville. On est allés voir ce qui se faisait là-bas et on pense que ça pourrait marcher ici, a expliqué le maire de Beauceville, François Veilleux, aux résidents réunis à la polyvalente Saint-François.

Il prévient toutefois qu’il ne s'agit pas d’une solution miracle. Les estacades ne permettront pas d'enrayer complètement le problème des inondations à Beauceville, elles permettent seulement de réduire les risques.

Payées par Québec

Selon le maire François Veilleux, les mesures de prévention coûteraient environ 300 000 $ à mettre en place. La facture sera entièrement assumée par le gouvernement provincial.

Comme à Saint-Raymond, les estacades installées à Beauceville seront faites de sapins attachés les uns aux autres et maintenus en place sur la rivière par une série de câbles.

Estacade sur la rivière Sainte-Anne.

Estacade faite de sapins sur la rivière Sainte-Anne

Photo : Ville de Saint-Raymond

La Municipalité n’était toutefois pas certaine de pouvoir les installer à temps pour le printemps prochain. Le maire de Beauceville laisse entendre que certains résidents refusent que les pieux pour maintenir les estacades en place soient installés sur leur terrain.

On n'a pas de collaboration. Oui, on veut les construire cette année, mais on a besoin de la collaboration des citoyens. Si ça marche pas, on va exproprier, menace François Veilleux.

Québec

Incidents et catastrophes naturelles