•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le niveau de la rivière Rouge continue de monter

Un homme dans un champ inondé a de l'eau jusqu'à la taille.

Dans certaines municipalités rurales, des portions de terres sont couvertes d’eau, selon le préfet de la municipalité rurale de Ritchot, Chris Ewen.

Photo : Radio-Canada / Pierre Verriere

Radio-Canada

Le niveau de la rivière Rouge, qui traverse Winnipeg, a déjà atteint son plus haut niveau automnal depuis que ses niveaux sont enregistrés et il continue d’augmenter d’environ 21 cm par jour, selon le gouvernement manitobain. Il se situe actuellement à 4,64 mètres à l’avenue James, à Winnipeg.

À cette hauteur, Winnipeg se considère, sur le plan technique, comme en inondation mineure. La province s’attend à une crue située entre 4,88 et 4,97 mètres entre le 20 et le 23 octobre.

La date dépendra de la vitesse de fonte de la neige qui est tombée sur la province et des précipitations que nous allons recevoir , dit Fisaha Unduche, directeur responsable des prévisions d’inondations pour la province.

Il explique qu’il y a encore beaucoup d’accumulations de neige dans les régions du centre, du sud, du sud-ouest et dans la région d’Entre-les-Lacs.

M. Unduche précise toutefois que les représentants des municipalités et de la province surveillent les rivières, les lacs et les ruisseaux. En ce moment, nous ne prévoyons pas de fermeture de routes ou d’inondation dans les communautés, dit-il. Nous gérons les niveaux des eaux et travaillons avec les municipalités rurales et les communautés.

Afin d’éviter que l’eau de la rivière Rouge ne pénètre dans la communauté, il pourrait être nécessaire de faire un peu de remplissage des fossés le long de la route provinciale 200 du côté nord de Saint-Adolphe.

Le canal de dérivation a été activé il y a environ une semaine afin de protéger la ville des inondations.

C’est la première fois que les portes du canal de dérivation sont actionnées à l’automne.

La dernière fois que le canal de dérivation a été en fonctionnement tard dans la saison, remonte à 2002, où il avait été utilisé entre le 4 juillet et 4 août.

Selon M. Unduche la température devrait fluctuer entre 0 °C et 4 °C au cours des prochains jours et commencera à augmenter, atteignant jusqu’à 10 °C en fin de semaine. Cette hausse de température dans la semaine pourrait entraîner une fonte progressive et une augmentation des eaux de ruissellement dans le sud, le sud-ouest et le centre du Manitoba.

La province n’envisage pas l’utilisation de digues supplémentaires pour protéger les villages.

Dans certaines municipalités rurales, des portions de terres sont couvertes d’eau, selon le préfet de la municipalité rurale de Ritchot, Chris Ewen, qui soutient toutefois que les risques d’inondation sont passés. Le niveau d’eau que nous voyons actuellement est inférieur à celui que la région a connu au printemps dernier , dit-il.

Si l’eau n’est pas une menace pour l’instant, les résidents restent sur leurs gardes. Ils sont plus inquiets par rapport à la prochaine tombée de neige.

Si nous avons une nouvelle chute de neige qui ne fond pas assez vite, nous aurons des problèmes le printemps prochain , dit Keith Boutet, de Saint-Agathe.

Une montée des eaux qui a fait mal

Lorsque la province a ordonné l’ouverture du canal de dérivation, le terrain de Clint Masse a été submergé par l’eau qui avait une profondeur allant jusqu’à 2 mètres par endroits. L’entrepreneur qui est connu pour son labyrinthe de maïs et sa forêt hantée, une attraction qui attire habituellement plusieurs dizaines de milliers de Manitobains, fait face à un manque à gagner.

Le canal de dérivation de la rivière Rouge devrait être en fonction jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Avec les informations de Pierre Verriere

Manitoba

Incidents et catastrophes naturelles