•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La raffinerie Co-op à Regina se prépare à l'éventualité d'une grève de ses travailleurs

Vue de la raffinerie Co-op de Regina.

Selon la raffinerie Co-op de Regina, le syndicat Unifor a déclaré que les négociations pour le renouvellement de la convention collective étaient dans une impasse.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La raffinerie Co-op à Regina va construire des hébergements temporaires avec des remorques sur son site pour éviter une paralysie totale de ses activités dans l'éventualité d'un conflit de travail.

Selon l'entreprise, la section locale 594 du syndicat Unifor, qui représente ses travailleurs, a déclaré le 26 septembre que les négociations pour la nouvelle convention collective des employés étaient dans une impasse.

« À cause de sa nature, la raffinerie ne peut pas fermer en cas de conflit de travail », explique Gil Le Dressay, le vice-président aux opérations de la raffinerie, dans un communiqué.

L’entreprise indique que les remorques commencent à être amenées sur les lieux mardi, en passant par l’entrée 7, située du côté est du complexe pétrolier.

« Ces remorques sont une mesure de précaution au cas où nous devrions héberger notre équipe de direction et des contractuels en réponse à un conflit de travail », poursuit l'entreprise.

La raffinerie précise que ces contractuels ont déjà l’habitude de travailler sur le site, notamment dans des projets de maintenance ou d’agrandissement.

Gil Le Dressay assure toutefois que sa priorité est de trouver une entente juste avec les travailleurs.

Plusieurs milliers d'employés de sociétés d'État de la province sont en grève depuis le 4 octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Économie