•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ours s’invite à un souper de l’Action de grâce au Manitoba

 Un ours noir, debout sur ses deux pattes arrière.

L'ours était étonnamment silencieux et efficace lors de son intrusion, dit Mme Paige.

Photo : Fournie par Lori Paige

Radio-Canada

Lori Paige et ses proches célébraient l’Action de grâce dans un chalet à Victoria Beach, à environ 100 kilomètres au nord de Winnipeg, au Manitoba, lorsqu’un ours noir s’est invité aux festivités et a mangé presque tout le dessert à l’insu des 20 convives.

La famille avait laissé le dessert sur la véranda du voisin fermée par un moustiquaire, afin de le conserver au frais. Lorsque Lori Paige et sa mère sont allées le chercher, elles se sont retrouvées face à face avec l’animal d’environ 180 à 225 kg, selon elles. Plutôt que de s’en prendre à elles, l’ours a continué de dévorer le plus de dessert possible, relate Lori Paige.

Ma mère a attrapé la poignée de la porte et elle était sur le point de l’ouvrir quand elle a dit : "Oh, mon Dieu, il y a un ours!", raconte Mme Paige. Et j’ai regardé et l’ours était à quelques centimètres de son visage. La porte-moustiquaire était entre l’ours et elle, et l’ours la regardait directement.

Elle ajoute que l’animal se tenait sur ses pattes arrière et avait presque tout mangé, à l’exception des tartes à la citrouille.

Nous supposons qu’il n’a pas tout mangé parce qu’il a été effrayé, dit-elle. « Il n’était pas le seul. »

La moustiquaire de la porte endommagée.

L'ours a déplacé un barbecue rangé sur la véranda et a détruit la moustiquaire de la porte avant de s’enfuir.

Photo : Fournie par Lori Paige

« J’ai dit à ma mère : "Ne dis rien, recule." Nous avons donc reculé lentement, puis avons couru dans la cour de chez la voisine. »

Lori Paige ajoute que sa mère était un peu secouée et qu'il lui a fallu quelques minutes pour retrouver son calme.

Après avoir appris la nouvelle, le père de Mme Paige s’est rendu au chalet du voisin, mais est entré par la porte arrière. Une fois à l’intérieur, il a attrapé un balai et frappé à la fenêtre séparant le chalet de la véranda pour faire fuir l'animal, affirme Mme Paige.

L’ours était encore en train de manger le dessert qui était destiné à 20 convives.

Mme Paige a été impressionnée par l’agilité dont a fait preuve l'animal. Pour s’enfuir, il a déplacé un barbecue rangé dans la véranda et détruit le moustiquaire.

Certaines convives ont pu capter quelques images de la scène à distance.

Au total, l’animal a mangé à lui seul plus 24 petits gâteaux, d’innombrables biscuits, et a laissé les tartes à la citrouille, affirme Mme Paige.

Un scénario qui marque la fête de l’Action de grâce.

Cela a changé notre Action de grâce cette année, déclare Mme Paige, qui procédera à des ajustements pour les années avenirs.

Nous avons appris notre leçon. Nous n’allons plus rien laisser dans cet endroit.

La police a été appelée et était bien consciente de la présence d’un ours nuisible dans le secteur. Elle l’avait déjà recherché après avoir reçu de nombreux rapports d’incidents ces dernières semaines.

Mme Paige et ses voisins ont revu l’ours la nuit d’après. Elle raconte que la bête a erré dans la cour avant de s’éloigner. Il n’a pas essayé d’entrer à nouveau, dit-elle.

Avec des informations de CBC News

Manitoba