•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des travaux de forage pour le 3e lien sur l’île d’Orléans

Un camion recueille des échantillons de roc à plus de 300 pieds sous la surface.

Les travaux visent à recueillir des échantillons de roc à plus de 300 pieds sous la surface.

Photo : Radio-Canada

Hadi Hassin

Le ministère des Transports effectue des travaux de forage exploratoires sur l’île d’Orléans pour collecter des données sur la nature des sols à l'endroit où le tunnel Québec-Lévis devrait passer.

On veut avoir une idée très précise de la qualité des sols dans lequel le tunnel sera éventuellement foré, explique Guillaume Paradis, porte-parole du ministère des Transports.

Plus tôt cette saison, le ministère a aussi procédé à des travaux d’exploration dans le secteur du parc de la Pointe-De la Martinière, à Lévis.

D’autres forages seront effectués plus tard à Québec dans le terre-plein des autoroutes Félix-Leclerc et Dufferin-Montmorency.

Différents protocoles de recherche vont être appliqués. On va introduire des appareillages dans les trous pour voir comment le roc est fait en profondeur.

Guillaume Paradis

Les travaux visent à recueillir des échantillons de roc à plus de 100 m de profondeur. Ceux-ci seront ensuite analysés afin d’avoir une meilleure connaissance des sols.

Travaux de forage à l'île d'Orléans

Si on a des rocs qui sont plus friables, ça demande des précautions supplémentaires et ce sont des choses qui peuvent contribuer à faire augmenter les coûts, note Guillaume Paradis.

Des forages sous-marins devront également être effectués dans le fleuve Saint-Laurent lorsque le tracé du troisième lien sera définitif.

On peut s’adapter à tous les types des sols, mais [...] il va falloir qu’on fasse des forages assez rapprochés pour vraiment bien savoir ce qu’il y a en dessous et bien planifier la nouvelle structure.

Avec les informations de Pascal Poinlane

Québec

Transports