•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les mères allaitantes peuvent désormais faire don de lait à Kamloops et à Kelowna

Des biberons remplis de lait maternel.

La régie de santé de l'intérieur de la Colombie-Britannique lance deux entrepôts de dons de lait maternel à Kelowna et à Kamloops.

Photo : Radio-Canada

Mugoli Samba

Les mères allaitantes de l’intérieur de la Colombie-Britannique peuvent maintenant faire don de lait maternel grâce à l’ouverture de deux nouveaux entrepôts.

Les dons de lait cru ou congelé peuvent se faire aux entrepôts du centre de santé communautaire de Kelowna ou du centre de santé publique de Kamloops, tous les deux gérés par la régie de santé de l’intérieur de la province, Interior Health.

Toutes les donneuses sont examinées avant de pouvoir faire don de leur lait. Leurs dons sont ensuite acheminés à la banque de lait provinciale de l'Hôpital pour femmes de la Colombie-Britannique, où le lait est pasteurisé, puis distribué dans les hôpitaux de la province, explique l’Hôpital pour femmes.

La Colombie-Britannique compte maintenant 28 entrepôts pour dons de lait maternel.

Les dons de lait maternel sont essentiels

Le lait maternel est essentiel aux soins de santé pour nouveau-nés, explique Pascal Lavoie, médecin à l'Hôpital pour femmes de la Colombie-Britannique. Les intestins des nouveau-nés les plus vulnérables digèrent très difficilement les protéines de lait de vache.

Plan moyen du Dr Pascal Lavoie assis derrière un micro dans un studio de Radio-Canada.

Le Dr Pascal Lavoie, néonatalogiste et chercheur à l'Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada

Ça présente un risque pour la santé des enfants malades et de ceux qui sont nés très prématurément, ajoute-t-il. Donc, c’est très important d’avoir accès à du lait humain, à du lait maternel, pour ces enfants-là.

Les dons sont essentiels puisque la demande pour ce produit est forte, affirme-t-il.

Souvent, on n’en a pas assez, même à l'hôpital, au BC Women’s hospital.

Pascal Lavoie, néonatalogiste, Hôpital pour femmes de la Colombie-Britannique

Les pénuries de lait maternel se font parfois ressentir dans les hôpitaux de la province, poursuit-il. Dans son hôpital, les réserves sont parfois si basses que le lait maternel est parfois seulement offert aux nouveau-nés pour lesquels il est une priorité et une obligation de santé, même si ce lait est bénéfique pour tous les nouveau-nés.

Il est satisfait de la création des deux nouveaux entrepôts pour dons.

C’est comme le sang. C’est le même principe. On dépend de la quantité de dons humains.

Colombie-Britannique et Yukon

Soins et traitements