•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Exploramer offrira une deuxième formation sur la chasse au phoque

Des phoques gris près de l'eau.

La population de phoques gris en Atlantique est passée de 8000 individus en 1960 à 400 000 aujourd'hui.

Photo : Gracieuseté de Damian Lidgard, Ocean Tracking Network

Radio-Canada

Le musée Exploramer de Sainte-Anne-des-Monts offrira deux formations sur la chasse au phoque récréative pour les résidents de l'Est-du-Québec en novembre.

Offerte une première fois l'année dernière, cette formation de deux jours avait mis en lumière un véritable engouement pour la chasse au phoque, aussi appelée chasse au loup-marin. Les gens continuaient de nous appeler tout au long de l’année, explique la directrice générale d'Exploramer, Sandra Gauthier. Il y avait 125 noms sur la liste, donc on a décidé d’offrir deux formations.

Les participants apprendront aussi à cuisiner la viande de phoque.

Ce n’est pas juste chasser le phoque pour sa fourrure, mais pour sa viande, pour sa graisse, pour ses abats. On veut valoriser l’entièreté de la bête, mentionne Sandra Gauthier.

Comprenant aussi un volet biologique, la formation permet d'obtenir l'attestation qui mène au permis de chasse délivré par Pêches et Océans Canada.

Quelques personnes sur un quai s'apprêtent à embarquer sur un bateau.

Les installations d'Exploramer à Sainte-Anne-des-Monts.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Mauvaise presse

Malgré un regain d'intérêt, la chasse aux phoques a toujours mauvaise presse.

Sandra Gauthier dit l'avoir constaté lors de l'annonce des deux formations.

On voit sur les réseaux sociaux des commentaires de gens fâchés, parfois dégoûtés, constate la directrice. Il y a beaucoup de désinformation sur le sujet. Exploramer est un musée de science, alors on a choisi l’approche éducative. Pour chaque commentaire, on essaie de ramener les informations scientifiques qui sont vérifiées et vérifiables.

Des élèves sont près d'un bassin d'eau où se trouvent notamment des étoiles de mer au musée.

Une activité animée par des jeunes au musée Exploramer

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Sandra Gauthier rappelle également que les phoques gris sont en surpopulation et menacent certaines espèces de poissons comme la morue.

En août, Pêches et Océans Canada a estimé que les probabilités que la morue franche disparaisse entièrement du sud du golfe du Saint-Laurent étaient élevées, en raison de la prédation par les phoques gris.

Avec les informations de Catherine Poisson

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Faune et flore