•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3e lien : des maires accentuent la pression sur les partis politiques fédéraux

Cette portion de l'autoroute 40 est dans le corridor choisi par le gouvernement Legault  pour la construction d'un troisième lien à l'est.

Cette portion de l'autoroute 40 est dans le corridor choisi par le gouvernement Legault pour la construction d'un troisième lien à l'est.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Hadi Hassin

Des maires de la région de Québec unissent leur voix et demandent aux partis fédéraux de se positionner clairement sur le projet de troisième lien entre Québec et Lévis.

À moins d'une semaine du scrutin, le maire de Lévis veut que les partis politiques fédéraux s'engagent à respecter les pouvoirs du Québec en matière d'infrastructure.

Il exige également des libéraux qu’ils clarifient leur position concernant le projet. En s’engageant à financer le projet, les partis politiques fédéraux saisiront une chance unique de démontrer leur respect des priorités québécoises, a déclaré Gilles Lehouillier.

Lors d'un point de presse commun tenu mardi, le maire de Lévis était accompagné de Clément Fillion et Pierre Lefrançois, préfets des municipalités régionales de comté (MRC) de Bellechasse et de La Côte-de-Beaupré.

Clément Fillion, également maire de Saint-Nazaire-de-Dorchester, a misé sur le développement économique important que représente le nouveau lien pour sa région.

Un nouveau lien à l'est favoriserait l’accès à ce marché pour nos entreprises, amenant ainsi une activité économique régionale accrue.

Clément Fillion

Le regroupement d'élus et de gens d'affaires estime qu’il serait inacceptable que le gouvernement fédéral intervienne dans le champ de compétence du Québec.

Une intervention d’Ottawa à l’encontre du projet conduirait à une mobilisation sans précédent des forces vives politiques, entrepreneuriales et citoyennes, peut-on lire dans une déclaration commune diffusée mardi.

Plusieurs représentants prennent la pose.

Jacques Savard, membre du conseil d'administration d'Alliance Affaires Côte-de-Beaupré, Pierre Lefrançois, préfet de la MRC de La Côte-de-Beaupré et maire de L'Ange-Gardien, Clément Fillion, préfet de la MRC de Bellechasse et maire de Saint-Nazaire-de-Dorchester, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, et Marie-Josée Morency, vice-présidente et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis.

Photo : Radio-Canada

Jacques Savard, membre du conseil d’administration de l’Alliance Affaires Côte-de-Beaupré, juge que le tunnel est essentiel pour établir un réel réseau structurant dans la région. Il réitère les arguments du gouvernement Legault et affirme que le troisième lien sera bénéfique pour l’environnement, la productivité économique et la qualité de vie des résidents de la région.

De passage à Québec, le chef conservateur a de nouveau promis de financer le troisième lien si sa formation politique forme le prochain gouvernement.

J’appuie ce projet parce que les gens de la ville de Québec appuient ce projet, a-t-il déclaré. Ils veulent avoir un troisième lien pour réduire le temps dans les automobiles et nous avons fait un engagement qu’on va appuyer tous les projets comme ça, a-t-il affirmé.

Du côté des libéraux, on estime qu’il est encore trop tôt pour se prononcer. Le député libéral sortant dans Québec, Jean-Yves Duclos, dit attendre que des études soient produites avant de prendre position dans le dossier du troisième lien. Le gouvernement du Canada va toujours être à l’écoute du gouvernement du Québec. [...] C’est une question de responsabilité. [...] La responsabilité implique de regarder des faits, des chiffres, des projets.

Québec

Élections fédérales