•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tempête de neige : 589 pannes touchent encore 12 000 clients d'Hydro Manitoba

Une ligne de transmission électrique est tordue à Portage la Prairie.

La tempête de neige a brisé des centaines de poteaux et de lignes de transmission électrique dans la province, indique Hydro Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Ahmar Khan / CBC

Radio-Canada

Un peu plus de 12 000 clients d'Hydro Manitoba sont toujours sans électricité dans la province après la tempête de neige qui s'est abattue sur le Manitoba la semaine dernière.

Dans la municipalité rurale de Portage la Prairie, l’une des zones les plus touchées, Hydro Manitoba y recense 64 pannes mardi à 18h. 2283 clients n'ont pas de courant, soit 13 fois plus qu’à Winnipeg.

  • Nombre de pannes rapportées le 15 octobre à 18h : 589
  • Nombre de clients sans électricité : 12 198

Selena Lesko, qui habite dans la Première Nation de Long Plain, au sud-ouest de Portage la Prairie, tente de réchauffer sa maison en utilisant des bougies depuis quatre jours. 

Là, il fait environ 3 degrés dans ma maison, et je pense que le maximum que j’ai réussi à atteindre est 6 degrés, témoigne-t-elle.

Le préfet de la municipalité rurale, Kameron Blight, mentionne la frustration des habitants, qui ont appris qu’ils allaient devoir attendre 10 jours avant que les lignes électriques soient remises en état.

Ils veulent juste savoir ce qui les attend, ce qu’ils doivent faire et combien de temps la situation va durer, dit-il, en ajoutant qu'il a reçu de multiples appels et messages de gens exaspérés.

Certains étaient brefs et avaient un langage coloré, mais je comprends cela, ajoute-t-il. Ils n'ont pas eu de chauffage pendant un certain temps, indique M. Blight.

Besoin d’inspections

Certaines résidences privées d'électricité devront être inspectées avant que les habitants ne puissent de nouveau voir la lumière briller chez eux.

C’est le cas pour la demeure de San Filippo, un résident de Winnipeg qui est dans le noir depuis vendredi matin.Hydro Manitoba est venue chez moi plusieurs fois, car les autres avaient l’électricité sauf notre maison, raconte-t-il. Après la deuxième visite, ils m’ont demandé de ne rien toucher et m’ont dit qu’ils ne pourront pas me brancher sans une inspection préalable.

Stephen Kuryoko de la société Powertec Electric inc. explique que l’inspection permet de s’assurer que les compteurs, les régulateurs, les câbles, les tuyaux et les conduits de la maison n’ont pas été endommagés lors de la tempête. Nous faisons des réparations, nous vérifions le nécessaire, dit-il. Si un câble s’est débranché à l’intérieur par exemple, le résident ne peut pas prendre l’initiative de rebrancher de lui-même. Les normes de la ville ne lui permettent pas de le faire. Il a besoin d’un technicien certifié.

M. Kuryoko reconnaît que les techniciens se font rares en raison de la très forte demande dans la ville. Nous sommes beaucoup sollicités ces jours-ci, dit-il. Nos équipes travaillent en temps supplémentaire depuis la fin de semaine et ce n’est pas évident.

Une fois l’inspection et les réparations faites, San Filippo doit de nouveau attendre qu’Hydro Manitoba vienne le brancher.

Le technicien était là et il nous a dit qu’il reviendra faire les réparations le plus tôt possible. Ensuite, nous allons appeler Hydro Manitoba. Dans le meilleur des mondes, nous aurons l’électricité la fin de cette semaine, espère-t-il.

En attendant, la maison de M. Filippo est chauffée grâce à un groupe électrogène qui appartient à ses beaux-parents. Nous sommes chanceux, car je n’aurais pas pu acheter un groupe électrogène dans un délai aussi réduit, dit-il. C’était frustrant, car avoir un technicien n’était pas facile.

Nombre de clients sans électricité dans les endroits les plus touchés, le 15 octobre après-midi :

  • Portage la Prairie (MR) : 2283
  • North Norfolk : 1770
  • Grahamdale : 1550
  • West Interlake : 1058
  • Peguis 1B : 960
  • Coldwell : 364
  • Fish River 44 : 520
  • Winnipeg : 172

Vendredi dernier, 39 000 personnes se sont retrouvées dans le noir à l'échelle de la province à cause des dommages subis par les lignes électriques. 

L'état d'urgence a été décrété par le gouvernement manitobain samedi pour qu'Hydro Manitoba puisse invoquer l'aide des provinces voisines et des États américains.

Pas d'eau potable

Kameron Blight ajoute que les générateurs électriques de remplacement ont été volés dans la municipalité. Résultat : les habitants sont soumis à un avis de faire bouillir l’eau.

Dans la municipalité rurale de Grey, les villes de Elm Creek et Haywood et Saint-Claude subissent le même sort.

Des échantillons d’eau vont être prélevés mardi pour être analysés en laboratoire à Winnipeg. Brenda Poulsen, la gestionnaire des services de la municipalité rurale de Grey, espère que ces avis de faire bouillir l’eau pourront être levés vendredi.

Après la tempête, la zone autour de Haywood, comprise au nord de l’autoroute 2 et à l’ouest de l’autoroute 13, n’a pas eu d’eau pendant quatre jours.

On ne pouvait rien faire, on n’avait pas de générateur pour faire fonctionner les pompes, [les résidents] n’ont pas été chanceux, dit Brenda Poulsen.

Du côté de Notre-Dame-de-Lourdes, c’est le système d'égouts qui a été hors service pendant deux jours.

La municipalité a été contrainte de couper l’accès à l’eau des habitants pour les dissuader de déverser des eaux usées, rapporte Denis Bibault, conseiller de Notre-Dame-de Lourdes dans la municipalité rurale de Lorne. La situation est revenue à la normale depuis.

On a trois postes de remontée [du système d'égout] au village qui se fient sur l'électricité pour pomper les eaux d’égout et les rendre au bassin d’épuration, alors quand il n’y a pas d'électricité ça ne fonctionne pas, dit-il.

Écoles fermées, autobus annulés

Le service de transport de la Division scolaire de Portage la Prairie a été annulé lundi.

L’École Gilbert Rosset, de Saint Claude, est également restée fermée, à la demande de la Municipalité, en raison d’un manque d’eau potable dans la région.

Manitoba

Conditions météorologiques