•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les activités d’Extinction Rebellion désormais bannies à Londres

Plusieurs tentes sont visibles avec des pancartes soulignant l'urgence d'agir pour la protection du climat.

Un camp de fortune occupé par des militants du mouvement écologiste Extinction Rebellion sur la place de Trafalgar Square à Londres, au Royaume-Uni.

Photo : Reuters / Henry Nicholls

Rania Massoud

La police britannique a ordonné lundi soir l’interdiction des activités du mouvement écologiste Extinction Rebellion (XR) à Londres, à la suite d’une semaine de manifestations pour dénoncer l’inaction des responsables face à la crise climatique.

Dans un communiqué publié lundi soir, Scotland Yard affirme que tous les rassemblements liés au mouvement Extinction Rebellion doivent cesser à Londres à partir de 21 h. Les manifestants ont été notifiés de cette décision, précise encore la police.

Des dizaines d’activistes du mouvement, qui occupaient Trafalgar Square, dans le centre de la capitale britannique, depuis une semaine, ont dû défaire leurs tentes. D’autres se sont dirigés vers Vauxhall, sur la rive sud de la Tamise, selon le compte Twitter de XR.

La police britannique confirme avoir arrêté plus de 1400 manifestants au cours de la dernière semaine, en lien avec le mouvement écologiste.

Les opérations policières se poursuivent et nous allons continuer de mener les actions nécessaires contre tous ceux qui manifestent dans les lieux visés par Extinction Rebellion, a affirmé Laurence Taylor, sous-commissaire adjointe de la police britannique.

Un homme âgé aux cheveux blancs est emmené de force par deux policiers britanniques.

Un manifestant qui prenait part à une activité du mouvement écologiste Extinction Rebellion se fait arrêter par la police de Londres.

Photo : Reuters / Peter Nicholls

Les activistes de XR ne semblent pas avoir dit leur dernier mot et ils ne sont pas sur le point d'arrêter leur mouvement, affirmant qu’ils poursuivront leurs actions à Londres et dans d’autres villes du monde.

L’urgence climatique et écologique n’est pas sur le point de disparaître et nous sommes toujours déterminés à y faire face. Nous appelons le gouvernement et les autorités à faire de même. C’est plus grand que nous tous.

Réaction d'Extinction Rebellion sur Twitter

Début octobre, le mouvement a lancé une série d’actions dans plus de 60 villes du monde dans le cadre de deux semaines de désobéissance civile, dont le blocage de routes et de ponts à Montréal, Halifax, Vancouver, New York, Berlin et Melbourne.

Mardi dernier, à Montréal, des militants du groupe ont perturbé la circulation dans le centre-ville en deux coups d’éclat : d’abord en grimpant sur la structure du pont Jacques-Cartier en matinée, avant de bloquer le boulevard René-Lévesque en après-midi.

Quelques militants ont grimpé sur la structure.

Les militants d'Extinction Rebellion sur la structure du pont Jacques-Cartier.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Continuer le combat

Réagissant à la décision de Londres, le porte-parole d’Extinction Rebellion au Québec, François Léger Boyer, a affirmé que cette directive n’arrêtera pas le mouvement.

Nous sommes un mouvement qui prône la désobéissance civile et je suis certain que XR Londres n’obéira pas à un ordre qui enfreint un droit fondamental, a-t-il dit.

Cela ne fait qu’augmenter l’indignation du mouvement et grandir la rébellion. C’est comme si on nous disait : "Vous pouvez manifester, mais ne dérangez personne." Quel est le but de manifester si on ne se fait pas entendre?

François Léger Boyer

Extinction Rebellion a vu le jour au Royaume-Uni à la fin de 2018, à l'initiative d'universitaires notamment, et s'inspire de la stratégie de lutte pour les droits civiques aux États-Unis dans les années 1960.

Le mouvement s'est étendu grâce aux réseaux sociaux et revendique aujourd'hui 500 groupes dans 72 pays.

Le groupe tient régulièrement des ateliers pour enseigner aux militants des techniques de résistance non violente.

Changements climatiques

Environnement