•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'actualité qui a marqué le week-end

Radio-Canada

Le spectre d'un gouvernement minoritaire plane sur la campagne fédérale, le Manitoba est en état d'urgence après une tempête de neige, et les Turcs continuent de frapper dans le nord de la Syrie. Résumé de l'actualité qui a marqué le week-end.


Qui gouvernera, le 22 octobre?

Panneau: Élections Canada.

En cette fin de campagne fédérale, l'élection d'un gouvernement minoritaire est de plus en plus probable.

Photo : Lynda Paradis

À une semaine de la date du scrutin, impossible de savoir qui, des libéraux ou des conservateurs, remportera le plus de sièges à la Chambre des communes. Alors que les deux formations sont statistiquement au coude-à-coude, avec parfois une très mince avance conservatrice, les rumeurs de gouvernement minoritaire, voire de coalition, vont bon train.

Le chef libéral, Justin Trudeau, a tenté de convaincre les électeurs tentés par le Nouveau Parti démocratique (NPD) de faire barrage aux conservateurs en votant plutôt pour ses propres candidats. De son côté, le chef du NPD, Jagmeet Singh, a dit ne pas fermer la porte à une alliance avec les libéraux pour empêcher les conservateurs de gouverner, y compris en s'assurant de faire tomber un éventuel gouvernement Scheer.

Chez les conservateurs, justement, on parle plutôt des « 100 premiers jours » d'un nouveau gouvernement, et l'on multiplie les événements dans des circonscriptions qui pourraient virer au bleu foncé, le 21 octobre prochain. Andrew Scheer a aussi dit qu'« il n'a pas besoin de travailler avec le Bloc québécois » pour gouverner.

Quant au Bloc québécois, dont le chef a effectué lundi des arrêts au Saguenay et à Québec, le parti ferme la porte à une coalition gouvernementale. La formation votera plutôt au cas par cas, en fonction des intérêts du Québec, a-t-on indiqué.

Plus tôt, durant la fin de semaine, le Bloc et le Parti libéral ont accusé les conservateurs de mener une campagne « négative ». Ces commentaires font suite à un événement inhabituel, samedi : Justin Trudeau est apparu dans un rassemblement avec 90 minutes de retard, en Ontario, et portait une veste pare-balles. On ignore les raisons exactes qui ont entraîné ce rehaussement marqué de la sécurité.


Le Manitoba sous la neige

Un arbre tombé au sol bloque une route, sous la neige.

Plusieurs villes et agglomérations du Manitoba ont été paralysées par des chutes d'arbres et de branches provoquées par la tempête de neige.

Photo : Radio-Canada / Patrick Rey

Une importante tempête de neige automnale a durement touché le Manitoba, forçant le gouvernement provincial à déclarer l'état d'urgence. Pendant que les services d'urgence tentent de rétablir l'électricité et de dégager les routes dans les zones affectées par les fortes précipitations, la Croix-Rouge a fait savoir qu'elle était prête à ouvrir un deuxième centre pour y accueillir les sinistrés.


Chaos et mort en Syrie

Des soldats turcs au combat en Syrie.

Les effectifs turcs se sont lancés à l'assaut des villes frontalières kurdes, dans le Nord-Est syrien.

Photo : afp via getty images / NAZEER AL-KHATIB

La mort, la guerre et la confusion règnent en Syrie, alors que l'offensive turque se poursuit dans le nord-est du pays déjà dévasté par la guerre civile, aux dépens des milices kurdes. Lundi, les troupes du régime de Bachar al-Assad se sont rapprochées de la frontière avec la Turquie, dans le cadre d'un accord avec les Kurdes pour éviter le rouleau compresseur turc. Et après avoir retiré certaines de ses forces spéciales installées dans la région – laissant en quelque sorte le champ libre à l'armée turque –, le président américain Donald Trump a annoncé qu'il imposerait des sanctions à Ankara.

L'incursion turque a aussi suscité de vives condamnations sur la scène internationale. Plusieurs pays, dont le Canada, ont annoncé la suspension de leurs ventes d'armes à la Turquie.


Typhon meurtrier au Japon

Des soldats évacuent une femme et un homme par le toit d'une maison.

L'armée et les services d'urgence ont dû procéder à de multiples évacuations après le passage du typhon.

Photo : Reuters / Kyodo

Le Japon est toujours à la recherche de survivants, après le passage du typhon Hagibis, samedi soir, qui a fait au moins 58 morts et entraîné des inondations majeures. Une douzaine de personnes sont toujours portées disparues, et plus de 110 000 secouristes ont été déployés dans le centre et l'est du pays.


Une condamnation qui provoque la colère

Des manifestants affrontent des policiers qui brandissent des matraques.

Des manifestants ont érigé des barricades à l'aéroport de Barcelone, où les policiers tentent de les disperser.

Photo : Reuters / Albert Gea

Des milliers de Catalans sont descendus dans les rues de Barcelone, dimanche, après la condamnation à la prison de plusieurs anciens dirigeants catalans impliqués dans le référendum d'autodétermination de 2017 et la brève tentative de sécession qui a suivi. Des affrontements avec la police ont fait des dizaines de blessés, majoritairement à l'aéroport de la métropole, que les contestataires ont tenté de bloquer.


Bonne semaine!

Société