•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mont-Tremblant voudrait recevoir ses services policiers de la SQ

Les gyrophares d'une voiture de police sont allumées la nuit.

La Ville de Mont-Tremblant songe à transférer son service de police à la Sûreté du Québec.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Radio-Canada

La Ville de Mont-Tremblant songe à transférer son service de police à la Sûreté du Québec (SQ), ce que conteste la Fraternité des policiers de la municipalité.

La Ville assure que pour l’obtention de services supérieurs avec la SQ, elle réaliserait des économies de l’ordre de 10 millions de dollars sur cinq ans.

De son côté, la Fraternité des policiers de la ville de Mont-Tremblant met en doute ces chiffres. Elle doute également que les services offerts par le corps de police provincial seraient plus importants.

« Est-ce que les revenus de constats d’infraction, par exemple, ont été comptabilisés? Autre exemple, le service de police à Mont-Tremblant fait plus de 100 services d’ordre par année, comme lors du Iron Man, du Gran Fondo, du demi-marathon. La SQ ne fournira pas les effectifs pour ça. Il va falloir les payer », explique le président du syndicat, Serge-Alexandre Bouchard.

M. Bouchard affirme que le choix de la Ville est la conséquence d’un conflit de travail qui perdure depuis un an au poste de police, où le climat est tendu. En mars dernier, son syndicat a déposé un grief pour harcèlement psychologique afin de protester contre le fait que l'employeur avait procédé à l'écoute électronique de ses membres. Une médiatrice avait d’ailleurs été embauchée pour régler ce dossier.

Consultations publiques

Des consultations publiques seront tenues par la Ville pour donner aux citoyens toute l’information nécessaire sur ce possible transfert, ainsi que pour avoir l’opinion de la population. Ces consultations sont une obligation imposée par le ministère de la Sécurité publique dans un cas comme celui-ci. Québec prendra la décision finale.

Les 45 policiers de la Ville de Mont-Tremblant desservent environ 10 000 personnes, 25 000 avec les villégiateurs.

Ils offrent un service « de niveau 1 », soit des patrouilles, des mesures de sécurité et des enquêtes de base.

Le corps de police de Mont-Tremblant existe depuis 1930.

Avec des informations de Marie-Josée Paquette-Comeau

Grand Montréal

Politique municipale