•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aluminium : le chef du Bloc québécois réclame 250 M$ sur cinq ans pour soutenir l'industrie

Yves-François Blanchet et les candidats régionaux.

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, fait la tournée du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, demande au prochain gouvernement fédéral qu’il investisse dans la région les sommes perçues par le Canada lors du litige avec les États-Unis sur les exportations d'acier et d'aluminium.

Selon le Bloc, plus d'un milliard de dollars ont été perçus sur des produits américains en guise de contre-mesure aux tarifs douaniers imposés par les États-Unis, de 10 % sur l'aluminium et de 25 % sur l'acier, entre mai 2018 et mai 2019.

De passage à Alma, le chef du parti, Yves-François Blanchet, a estimé que des sommes doivent être investies pour favoriser la réalisation des projets d'aluminerie dans la région, soit les phases deux et trois de l'aluminerie AP60 de Jonquière et la deuxième phase de l'aluminerie d'Alma.

La région du Saguenay–Lac-Saint-Jean a été lourdement affectée par les tarifs douaniers imposés par Donald Trump, déplore Yves-François Blanchet.

En octroyant les compensations dues au secteur de l’aluminium, nous pourrons alors pérenniser les emplois qui ont été mis à risque et assurer la compétitivité de notre industrie à l’échelle internationale, poursuit-il.

Ces projets d’aluminerie feraient place à des technologies qui seraient plus efficaces en ce qui concerne la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre, ajoute le candidat bloquiste du Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe, qui accompagnait son chef.

Le président du syndicat national des employés de l'aluminium d'Arvida, Alain Gagnon, était également aux côtés du chef bloquiste lors de cette annonce. Il a affirmé que ce coup de pouce est nécessaire pour faire aboutir ces projets.

Le marché de l’aluminium est là, il s’agit de mettre la pression et d’avoir la volonté d’investir dans des projets structurants. Si on ne se positionne pas maintenant, on ne sera pas prêt à prendre la balle au bond dans le futur.

Alain Gagnon, président du syndicat national des employés de l'aluminium d'Arvida

Propositions régionales

Yves-François Blanchet a aussi révélé une stratégie de lutte contre la pénurie de main-d’oeuvre en proposant notamment un crédit d’impôt fédéral de 3000 $ annuellement pour les jeunes diplômés qui s’installent en région.

Le parti appuie également le secteur forestier pour assurer son développement. Le Bloc souhaite déposer un projet de loi et une politique sur l’utilisation du bois dans les constructions fédérales.

Le Bloc québécois a aussi dévoilé son plan de 300 millions de dollars pour braver l’infestation de la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

Ce plan sur quatre ans permettrait de lutter contre sa propagation, de dédommager les producteurs de forêts privées et de compenser les pertes de revenu des entreprises forestières.

Visite des régions

Le chef du Bloc québécois visite les régions, à une semaine du scrutin. Il est arrivé dimanche soir à Roberval pour encourager le candidat Alexis Brunelle-Duceppe, accompagné de son père Gilles Duceppe, lors d’un rassemblement militant.

Yves-François Blanchet et Alexis Brunelle-Duceppe.

L'annonce était faite en présence d'Yves-François Blanchet, des candidats régionaux du Bloc québécois et des représentants des syndicats de l'aluminium.

Photo : Louis Martineau

La lutte s’annonce de plus en plus serrée dans les trois circonscriptions de la région depuis que le Bloc québécois a grimpé dans les sondages.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale