•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l'aide pour une Gaspésienne plongée dans le coma à Punta Cana

Une femme debout au bord de la mer.

Manon Quintin était en vacances en République dominicaine lorsqu'elle est tombée dans le coma à la suite d'un accident.

Photo : Courtoisie Sylvain Gauthier

Radio-Canada

Les proches d'une Gaspésienne qui se trouve dans un état critique en République dominicaine font des pieds des mains pour financer son rapatriement au pays. La victime n'était pas couverte par une assurance voyage au moment du drame.

Manon Quintin, une femme de 53 ans de Rivière-au-Renard, était en vacances à Punta Cana avec son conjoint, Sylvain Gauthier, lorsque le voyage a viré au drame.

Le couple se déplaçait à bord d’une voiturette sur le site de leur hôtel quand Manon Quintin s’est levée pour se placer dos au vent, raconte Sylvain Gauthier. Elle a alors perdu l’équilibre et est tombée du véhicule.

La famille de la Gaspésienne indique qu’elle a subi de nombreuses blessures, dont une fracture du crâne ayant entraîné une hémorragie cérébrale, ce qui l’a plongée dans le coma. Manon Quintin est maintenue en vie dans un hôpital dominicain.

Selon le conjoint de la victime, celle-ci pourrait être rapatriée au pays lundi, auprès de sa famille.

Campagne de sociofinancement

Puisqu'elle n'avait pas d'assurance voyage, la facture totale pourrait dépasser les 100 000 $, selon sa famille. Des coûts faramineux pour les proches qui vivent cette histoire d'horreur à distance et qui n'ont que peu de moyens.

Le problème, c’est qu’elle n’a pas pris d’assurance voyage, affirme sa cousine, Carole Lacroix. On ne pense jamais que ces choses-là peuvent nous arriver.

Des proches de Manon Quintin et de son conjoint ont donc décidé de mettre en place des campagnes de sociofinancement, dans l’espoir d’aider la famille à rembourser les frais engendrés depuis l’accident. Deux collectes de fonds en ligne ont ainsi été lancées, l'une par la nièce de Sylvain Gauthier et l'autre par la fille de Manon Quintin et ses amies.

Il n’y a personne qui pense qu'une tragédie va nous arriver quand on arrive en vacances, on pense juste aux beautés de la chose, le fait de partir en amoureux, de s'amuser sous le soleil, on ne pense pas que quelque chose de terrible va arriver.

Audrey Deschatelets, amie de la famille

La cousine de Manon Quintin explique que les soins reçus en République dominicaine coûtent environ 10 000 $ par jour, auxquels s'ajoutent les frais de transport pour la ramener au Québec. Pour la transférer, c’est exorbitant, c’est 51 000 $ pour Airmedic.

On ne sait pas qui peut donner un coup de main, à quelle porte cogner pour avoir le meilleur soutien possible.

Carole Lacroix, cousine de Manon Quintin

Carole Lacroix souligne également que l’accident de sa cousine rappelle l’importance des assurances voyages.

Les deux campagnes de sociofinancement, toujours en cours, ont permis d'amasser plusieurs dizaines de milliers de dollars depuis leur lancement.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

International