•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À 61 ans, il termine son 100e marathon

Mario Gélinas est félicité par des spectateurs.

Mario Gélinas a terminé son 100e marathon en 4 heures, 49 minutes et 38 secondes.

Photo : Radio-Canada / Sébastien St-Onge

Radio-Canada

Une centaine de coureurs ont participé dimanche à l'épreuve de 42,2 km du Marathon des couleurs de Bécancour. L'un d'eux a réalisé tout un exploit. Mario Gélinas a terminé son 100e marathon en 4 heures, 49 minutes et 38 secondes.

Pour souligner cette course hors du commun, l’organisation de l’événement lui avait réservé le numéro 100. Le coureur de 61 ans de Grand-Mère planifie cet exploit depuis deux ans. Il était important pour lui que sa 100e course se déroule près de chez lui.

Mes marathons étaient comptabilisés pour Bécancour, parce que c'est un marathon [près de] la Mauricie. C'est dans mon coin et je tenais à le faire dans mon coin, mentionne-t-il.

Mario Gélinas sourit, une médaille autour du cou.

Mario Gélinas a terminé son 100e marathon à Bécancour.

Photo : Radio-Canada / Sébastien St-Onge

Une blessure au dos a failli faire dérailler ses plans. Incapable de marcher au cours des derniers jours, Mario Gélinas a dû recevoir une série de traitements pour réussir à prendre le départ.

Qui dit que rendu à 99, c'est facile et que faire le 100e, c'est aussi facile? Non, ce n’est pas vrai. J'ai frappé le mur avant de le faire cette semaine.

Après son premier marathon en 1983 à Montréal, Mario Gélinas avait pourtant renoncé à répéter l’exploit. Il a finalement enfilé ses chaussures à de nombreuses reprises par la suite pour participer aux plus grandes courses à pied en Amérique.

J'aime les défis, et aujourd'hui, je suis rendu là.

Mario Gélinas, marathonien

Ses compatriotes ont salué sa forme physique et sa ténacité.

Il m'en reste 99!, a plaisanté Olivier Moisan, qui a raflé la troisième position. C'est une machine, un vrai athlète et c'est une inspiration.

Mario Gélinas n’a pas l’intention de raccrocher définitivement ses espadrilles. Pour le moment, il compte prendre du repos pour bien amorcer la saison de ski de fond dans quelques semaines.

Selon un reportage de Sébastien St-Onge

Mauricie et Centre du Québec

Marathon