•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les candidats à la conquête des électeurs dans Saskatoon-University

Élections fédérales 2019

Photo : Radio-Canada

Gabrielle Proulx

À un peu plus d'une semaine du scrutin, les candidats de la circonscription Saskatoon-University ont recours à plusieurs stratégies pour conquérir le coeur des électeurs.

Lors la dernière élection fédérale en 2015, l’ex-député et ex-candidat à la direction du Parti conservateur du Canada, Brad Trost, avait remporté son siège dans la circonscription fédérale Saskatoon-University, avec 4 477 votes de plus que sa rivale néo-démocrate de l’époque, Claire Card.

Carte électorale de la circonscription fédérale Saskatoon-University.

Lors de l'élection fédérale du 19 octobre 2015, le candidat du Parti conservateur Brad Trost avait remporté 41,5 % des voix, devant ses rivales néo-démocrates Claire Card (31,5 %) et libérales Cynthia Marie Block (25,2%). Les autres candidats ont respectivement obtenu les résultats suivants : Valerie Harvey au Parti vert du Canada (1,5 %) et Eric Matthew Schalm au Parti rhinocéros (0,2%).

Photo : Radio-Canada / Source : Élections Canada

Cette fois-ci, la candidate Claire Card dit s'y être prise autrement en menant principalement sa campagne sur les réseaux sociaux.

Claire Card avec des affiches électorales du Parti Néo-démocrate derrière elle.

Il s'agit de la deuxième campagne électorale de la candidate néo-démocrate Claire Card dans la circonscription Saskatoon-University.

Photo : Radio-Canada

C'est difficile de joindre les gens à la maison. Ils travaillent à l’intérieur de différents quarts de travail. Ils sont occupés. On les encourage [désormais] à nous suivre sur les médias sociaux.

Claire Card, candidate néo-démocrate, Saskatoon-University

L’équipe de Claire Card a organisé un « blitz » d’appels téléphoniques pour encourager les gens à aller voter, tout en leur donnant des précisions sur l'adresse de leur bureau de vote.

Un de ses bénévoles, Laurent Carbonneau, rappelle aussi l’importance de s’adresser directement aux électeurs à ce stade de la campagne électorale. « C'est vraiment de parler aux gens. Ceux qui n'ont pas [pris leur] décision » précise-t-il.

Le porte-à-porte a la cote

Du côté de la candidate libérale Susan Hayton, on mise sur le porte-à-porte pour convaincre les électeurs.

Susan Hayton sur le bord de la rue.

L'équipe de la candidate libérale Susan Hayton a organisé samedi une séance de porte-à-porte dans un quartier de la circonscription Saskatoon-University.

Photo : Radio-Canada

Nous faisons du porte-à-porte auprès de personnes qui sont susceptibles de voter pour nous.

Susan Hayton, candidate libérale, Saskatoon-University

Susan Hayton dit que le porte-à-porte lui permet de se faire connaître auprès des électeurs de sa circonscription et d’être considérée comme une candidate la mieux qualifiée pour les représenter au Parlement à Ottawa.

Même si la candidate du Parti vert, Jan Norris, s'est faite discrète samedi, elle fait aussi appel au traditionnel porte-à-porte pour approcher les électeurs.

Jan Norris, dans le salon de sa résidence.

La candidate du Parti vert du Canada, Jan Norris, est aussi bénévole pour le groupe Climate Justice Saskatoon.

Photo : Radio-Canada

Juste leur parler, comprendre leur anxiété, leurs inquiétudes pour le futur.

Jan Norris, candidate, Parti vert du Canada, Saskatoon-University

« J’essaie de concentrer mon porte-à-porte au nord de la circonscription, parce que je ne veux pas voler les votes du Nouveau Parti démocratique. Je veux m’emparer du vote conservateur », raconte-t-elle.

Enfin, au Parti populaire du Canada, on tente d’approcher les électeurs au centre commercial.

Guto Penteado au centre commercial Circle Drive à Saskatoon.

Guto Penteado est candidat pour le Parti populaire du Canada de Maxime Bernier.

Photo : Radio-Canada

On discute avec les gens au centre commercial Circle Drive. Les gens veulent en savoir plus sur nous et notre plateforme.

Guto Penteado, candidat, Parti populaire du Canada, Saskatoon-University

Leur candidat dans Saskatoon-University, Guto Penteado, dit que son parti s’est donné comme objectif de frapper à la porte de 1000 résidences par semaine.

Radio-Canada a contacté l'ensemble des principaux partis politiques de la circonscription Saskatoon-University pour connaître leur stratégie à la veille du scrutin. Seul le candidat conservateur Corey Tochor a refusé notre invitation.

Notre dossier Élections Canada 2019

Saskatchewan

Politique fédérale