•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tempête : des Premières Nations du Manitoba forcées d'évacuer

Branches d’arbre tombées

Jusqu’à présent, environ 200 chambres d’hôtel dans le nord-ouest de Winnipeg et à proximité de l’aéroport ont été réservées pour les aînés et les parents ayant de jeunes enfants.

Photo : Hydro Manitoba

Radio-Canada

Après avoir passé des jours sans électricité en raison de la tempête de neige qui s’est abattue sur la province, plusieurs Premières Nations du Manitoba sont contraintes de quitter leur communauté.

Selon le directeur général du conseil de bande des réserves de la région d’Entre-les-Lacs, Karl Zadnik, six communautés se préparent pour une évacuation dimanche.

Les communautés sont très vulnérables aux catastrophes naturelles telles que celles-ci, a mentionné Karl Zadnik. Soixante-douze heures, c’est une attente très longue pour déclarer l’état d’urgence.

Karl Zadnik a indiqué que le conseil avait prévenu les autorités provinciales et fédérales à 15 h 30 samedi de sa décision de déclarer son propre état d’urgence dans six Premières Nations :

  • Première Nation Peguis
  • Première Nation de Dauphin River
  • Première Nation Kinonjeoshtegon
  • Première Nation du lac Manitoba
  • Première Nation Little Saskatchewan
  • Première Nation Pinaymootang

Ils sont tous conscients que nous avons besoin d’une assistance immédiate pour prendre soin de nos aînés d’abord [...] ainsi que de nos enfants qui n’ont pas de chauffage approprié actuellement, dit-il.

Le directeur général a aussi relevé que le conseil avait travaillé samedi pour préparer des plans de relocation des membres les plus vulnérables de la communauté.

Environ 200 chambres d’hôtel dans le nord-ouest de Winnipeg et à proximité de l’aéroport ont été réservées pour les aînés et les parents ayant de jeunes enfants.

La Première Nation de Lac Saint-Martin est elle aussi durement touchée. Près de 1 200 personnes sont d'ailleurs attendues à Winnipeg en raison de l'évacuation des membres de la communauté.

Chris Traverse qui siège au conseil de Bande de cette Première Nation indique que la Croix-Rouge l’a informé qu’il n’y avait pas de place dans les hôtels de Winnipeg, car toutes les chambres sont occupées. Les résidents évacués devront demeurer dans des centres communautaires.

Selon l’Assemblée des Premières Nations (APN), deux autres communautés, O-Chi-Chak-Ko-Sipi et Dakota Tipi ont également déclaré l’état d’urgence.

L’assemblée s'attend aussi à ce que les communautés de Sandy Bay et Skownan emboîtent le pas.

D’autres Premières Nations ont également sollicité l’aide de Services autochtones Canada.

Les Premières Nations vivant dans des zones inondables, comme Fisher River, doivent commencer à mettre en place des sacs de sable pour protéger les maisons, note également l’APN.

Le chef de l’APN, Perry Bellegarde et son représentant au Manitoba, Kevin Hart, demandent à tous les ordres de gouvernement de s’assurer immédiatement que les familles touchées reçoivent l’aide nécessaire dont elles ont besoin.

La Croix-Rouge demande aux membres des Premières Nations sous le coup d'une évacuation de contacter leurs chefs pour s’informer des plans et des mesures d’urgence avant de décider eux-mêmes de quitter leur communauté.

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, s'apprêtait à déclarer l'état d'urgence, samedi, au lendemain d'une tempête de neige prématurée et dévastatrice dans le sud de la province à la demande d'Hydro Manitoba.

Situation critique à Portage la Prairie

Situation critique à Portage la Prairie

Les autorités municipales de Portage la Prairie demandent aux résidents de ne pas tirer la chasse d’eau ni déverser de l’eau dans les égouts.

Le maire Irvine Ferris souligne que toute la ville est sans électricité depuis vendredi.

Près de 6000 clients sont sans électricité et les autorités indiquent que les équipes ont du mal à se rendre jusqu’aux lignes électriques, coupées par le poids de la neige et des branches.

Le système de traitement des eaux usées fonctionne avec une alimentation électrique de secours c'est pourquoi la Ville demande aux résidents de limiter l’utilisation d’eau.

Hydro Manitoba indique que ses équipes sont aux prises avec de sérieux problèmes dans la région de Portage la Priairie concernant, notamment, deux grandes lignes de transmission d’électricité.

Bruce Owen, un porte-parole d’Hydro Manitoba a déclaré que le fournisseur d’électricité de la province n’était pas en mesure d’estimer le temps qu’il faudrait pour rétablir le courant de tous les utilisateurs.

Les équipes travaillent jour et nuit pour rétablir le courant chez environ 38 000 clients qui étaient toujours sans électricité à 7 h dimanche, selon une mise à jour en ligne d’Hydro Manitoba.

Avec les informations de CBC

Manitoba

Conditions météorologiques