•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Foule au 16e Salon du livre de la Péninsule acadienne

Foule au Salon du livre samedi.

Foule au Salon du livre samedi

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

Radio-Canada

Plus d’une centaine d’auteurs sont présentés au public francophone de la Péninsule acadienne pour ce 16e Salon du livre, qui se déroule à Shippagan cette fin de semaine.

Vendredi, plus de mille personnes sont venues célébrer la lecture et les livres au Salon du livre de la Péninsule acadienne.

Le directeur général de l’événement, François Cormier, attend plus de 6000 visiteurs au cours de la fin de semaine. Il estime que si l’événement connaît un tel succès chaque année, c’est parce que la communauté est impliquée dans son organisation.

Photos de livres et de visiteurs au salon.

Le Salon du livre de la Péninsule acadienne, le 12 octobre 2019 à Shippagan.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

« C’est un peu comme un projet communautaire, où vraiment tous les gens de la ville de Shippagan se sentent vraiment impliqués, investis dans le projet. On essaie en plus de rejoindre toute la Péninsule acadienne », explique M Cormier.

À travers la sélection d’auteurs qui est proposée, il y en a pour tous les goûts. Les organisateurs du salon se sont donnés pour objectif de joindre tous les groupes d’âge afin d’attirer le plus de lecteurs possible à Shippagan.

Des autrices à surveiller

La récipiendaire du Prix littéraire Antonine-Maillet cette année est l’autrice Diane Carmel Léger, qui a remporté cette distinction grâce à son livre fantastique intitulé Les Acmaq - Le secret de la vieille Madouesse: un ouvrage qui plonge les lecteurs dans l’histoire des Acadiens et des Micmaques.

Diane Carmet Léger discute au micro.

Diane Carmet Léger est l'autrice récipiendaire du Prix Antonine-Maillet-Acadie-Vie.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

« Moi, comme auteure depuis 30 ans, c’est cette dame [Antonine Maillet] qui m’a inspirée. Alors de recevoir un prix associé à Antonine Maillet, ça boucle la boucle. Je suis très, très heureuse », a indiqué Mme Léger.

L’écrivaine à succès Marie Laberge a aussi été un grand coup de coeur du public cette année, signant des centaines d’autographes pour les gens de la Péninsule acadienne.

Marie Laberge.

Marie Laberge au Salon du livre de la Péninsule acadienne, le 12 octobre 2019 à Shippagan au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

« Je l’aime, la Péninsule acadienne. Ça fait 10 ans que je viens, mais je ne suis pas venue toutes les années », raconte l’autrice Marie Roberge.

« C’est ma troisième fois pour le Salon du livre de la Péninsule, mais je suis allée dans d’autres salons. Je fréquente le Nouveau-Brunswick avec amour. »

Une série d’activités

Cette année marquait les 10 ans de l’organisme Lire et faire lire Acadie, qui regroupe des bénévoles de 50 ans et plus qui désirent lire des histoires aux enfants dans les écoles. Les responsables du Salon du livre n’ont pas manqué l’occasion de souligner l’anniversaire lors des activités de samedi.

L’événement propose aussi une grande panoplie d’activités pour les plus petits. Plusieurs animations jeunesse ont été offertes par des auteurs populaires et même une soirée de contes en pyjama a été organisée. Le Salon du livre de la Péninsule acadienne a aussi présenté cette année des activités sportives pour les enfants, dont s’occupaient des bénévoles et des enseignants.

La mascotte de l'événement.

Frisson la mascotte a fait rire bien des enfants...et des plus grands!

Photo : Facebook / @Salon du livre Péninsule acadienne / Jerome Luc Paulin

Les élèves des écoles de la région ont aussi eu l’occasion de rencontrer les auteurs lors d’une visite scolaire.

Plusieurs conférences ont aussi eu lieu un peu partout dans la Péninsule acadienne, mettant en vedette Bernard Lavallée, Marie-France Comeau, Anne Godin, Normand Baillargeon et bien d’autres.

Avec les renseignements de Jean-Philippe Hughes

Nouveau-Brunswick

Culture