•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines d'arbres plantés par la communauté à Mani-utenam

Avec l'aide d'un homme, une fillette tapote la terre autour d'un petit arbre.

Plusieurs enfants ont mis l’épaule à la roue vendredi et samedi lors de la plantation.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une centaine de bénévoles de tous les âges ont mis la main à la pâte ces derniers jours pour planter 750 arbres et arbustes sur le site traditionnel de la communauté innue de Uashat mak Mani-utenam.

Les participants de la communauté se sont ralliés à l'initiative du contremaître et chargé de projet du site traditionnel de la communauté innue de Uashat mak Mani-utenam, Keoma Vollant.

Moi, dans ma tête, je coupe des arbres avec un moulin à scie. L’arbre se retrouve à être une matière première qu’on prend dans nos territoires, à Nitassinan. Je me suis dit : "Je coupe des arbres, il faut que j’en plante." Je travaille pour les enfants, pour ma communauté. Ça va réveiller quelque chose dans l’esprit de ma communauté peut-être, explique Keoma Vollant.

Keoma Vollant sur le site.

De par son métier, Keoma Vollant est d'autant plus conscient de l'importance de préserver les forêts.

Photo : Radio-Canada

J’aime ça, planter des arbres, et aussi sauver la Terre. Les voir grandir.

Edouard Schecanapish, participant

La plantation est réalisée grâce au soutien de Thomas Hiessler, chargé de projet dans l'Est-du-Québec pour la coopérative de solidarité Arbre évolution.

Deux hommes regardent un paysage, en tenant la main de deux fillettes.

Le plus agréable, pour plusieurs enfants participants, demeure simplement de voir grandir les arbres qu'ils ont plantés.

Photo : Radio-Canada

Avec son Programme de reboisement social, la coopérative met en lien des entreprises cherchant à compenser leurs émissions de gaz à effets de serre et des municipalités ou des communautés cherchant à reboiser certains pans de leurs terrains.

Ici, à Maliotenam, c’est Nutrite. Nutrite a payé pour 600 arbres. Puis l’Institut de développement durable des Premières Nations a aussi payé pour 150 arbres supplémentaires. On a donc un total de 750 arbres, souligne M. Hiessler.

Tous les arbres qu’on va planter là sont protégés par une entente de 50 ans signée avec les municipalités.

Thomas Hiessler, chargé de projet pour Arbre évolution
Un homme portant une tuque regarde dans l'objectif d'une caméra.

Thomas Hiessler est chargé de projet pour la coopérative de solidarité Arbre évolution dans l'Est-du-Québec.

Photo : Radio-Canada

Selon Arbre évolution, les arbres plantés à Mani-utenam auront capturé près de 160 tonnes de carbone d’ici 50 ans.

D'après un reportage de Nicolas Lachapelle

Côte-Nord

Protection des écosystèmes