•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une journée de campagne avec Lyne Bessette

L'attachée assemble des cocardes devant des pancartes électorales de Lyne Bessette

Dans le local de campagne, l'attachée de Lyne Bessette assemble des laissez-passer pour les bénévoles.

Photo : Radio-Canada / Fanny Lachance-Paquette

Pour remplacer le député sortant de Brome-Missisquoi, Denis Paradis, qui après 25 ans de carrière se retire de la vie politique, le Parti libéral du Canada mise sur une personnalité bien connue de la région : l’ancienne cycliste Lyne Bessette. Coup d’oeil sur une journée de campagne type d’une candidate vedette.

9 h La journée s’amorce officiellement, au bureau de campagne de Knowlton, avec la rencontre de représentants de l’école secondaire Massey-Vanier. Officiellement, Richard Staples est là pour parler du 50e anniversaire de l’école secondaire regroupant anglophones et francophones. Il veut que l’ancienne étudiante aille faire un tour à la Journée portes ouvertes puis qu’elle s’adresse à la foule. Officieusement, le septuagénaire est surtout là pour démontrer son appui à la candidate et offrir son bottin de contacts. « Il faut absolument que tu rencontres Paul Martin », lance-t-il à l’olympienne. Avant de quitter le local, il souffle qu’il entraîne avec lui une équipe de 1100 personnes derrière la candidate libérale. Il lui demande d’ailleurs de l’appeler à sa résidence de Floride au moment de sa victoire. 

Assis devant un bureau, Richard Staples, en compagnie de sa collègue Allison Steel, discute avec Lyne Bessette et son attachée Amélie Cantin.

Richard Staples, responsable des célébrations du 50e anniversaire de l'école Massey-Vanier, rencontre Lyne Bessette à son bureau de campagne de Knowlton. La rencontre est parsemée d'anecdotes et de commentaires partisans.

Photo : Radio-Canada / Fanny Lachance-Paquette

9 h 50 Les invités repartis, la petite équipe s’affaire à réviser l’agenda des prochains jours. Le territoire est vaste et l’équipe planifie des arrêts dans des secteurs moins visités en début de campagne. Les employées veulent remplir au maximum l’horaire. Lyne Bessette s’obstine, elle n’ira pas faire de porte à porte le samedi suivant: son agenda est déjà bien rempli et une longue sortie de course est au menu pour ce matin-là. Un peu plus tard, elle note qu’elle se connaît bien et qu’elle préfère conserver ses énergies pour profiter au maximum de ses sorties publiques. 

Une femme debout pointant une carte au mur.

Le territoire de Brome-Missisquoi est étendu. Une membre de l'équipe de campagne de Lyne Bessette montre sur une carte les secteurs qui n'ont pas encore été visités pendant la campagne.

Photo : Radio-Canada / Fanny Lachance-Paquette

Entre deux points à l’horaire de la journée, Lyne Bessette souligne à son attachée qu’il faudrait qu’elle fasse un arrêt à la maison pour récupérer des vélos qu’elle doit aller déposer quelque part. La cycliste en elle n’est jamais bien loin. 

Lyne Bessette discute en compagnie de ses deux employées. Elles sont attablées dans le local de campagne.

La rencontre d'équipe en matinée a lieu dans le bureau de campagne de Knowlton. En tout, l'équipe Bessette a trois bureaux: à Knowlton, à Magog et à Bedford.

Photo : Radio-Canada / Fanny Lachance-Paquette

11 h 15 Arrivée à la résidence Les Villas des Monts, à Sutton, la candidate attend quelques minutes dans le hall d’entrée, le temps que les résidents se rendent à la cafétéria. Elle y serre des mains pendant environ une trentaine de minutes avant de reprendre la route. Plusieurs résidents sont heureux de pouvoir rencontrer la candidate. Pour l’instant, elle est la seule à s’être rendue sur place. 

Lyne Bessette discute avec une aînée dans la cafétéria de la résidence.

Lyne Bessette visite de trois à quatre résidences pour aînés par semaine. À Sutton, plusieurs résidents reconnaissent l'ancienne cycliste.

Photo : Radio-Canada / Fanny Lachance-Paquette

L’attachée de presse confie qu’elles tentent de visiter trois à quatre résidences pour aînés par semaine. La population de Brome-Missisquoi est plutôt âgée; il faut donc les rejoindre particulièrement. 

12 h Départ de Sutton en direction de Magog avec un arrêt au bureau de campagne de Knowlton pour récupérer le véhicule de son attachée. Une campagne sur un grand territoire avec des employés vivant dans différentes municipalités demande une certaine logistique de transports. 

13 h Arrivée à Magog où une activité pour la Journée internationale des aînés se tient dans le sous-sol d’une église. Autre bain de foule pour la candidate qui se présente à des dizaines d’aînés. Alors que certains se réjouissent de la rencontrer, d’autres estiment que ce n’est pas le moment idéal pour la partisanerie. 

Lyne Bessette discute avec des aînés assis dans une grande salle commune.

La candidate s'est offert un bain de foule lors d'une activité organisée pour la Journée internationale des aînés dans un sous-sol d'église de Magog.

Photo : Radio-Canada / Fanny Lachance-Paquette

13 h 45 Lorsque les allocutions débutent, la candidate s’éclipse pour se rendre à son bureau de campagne de Magog. Là-bas, elle y retrouve deux étudiants en sciences politiques qui l’aident dans la préparation de sa campagne électorale. Elle s’asseoit face à l’un d’eux pour un breffage à la veille d’un débat sur l’environnement. Alors que l’étudiant lui ordonne quasiment de faire passer les lignes de parti lors du débat, Lyne Bessette rétorque qu’elle veut d’abord parler des enjeux de la région de Brome-Missisquoi. On sent que la candidate est prête à aller chercher toute l’aide et l’information nécessaire, mais qu’au final, elle est la meneuse de cette campagne. 

Lyne Bessette et un étudiant travaillent à une table du bureau de campagne.

Lyne Bessette dispose d'une trentaine de minutes pour écouter le breffage de cet étudiant en sciences politiques à quelques jours d'un débat sur l'environnement.

Photo : Radio-Canada / Fanny Lachance-Paquette

Après la préparation du débat, une autre rencontre est prévue avec une conseillère municipale d’Eastman qui veut apporter sa contribution à la campagne de la candidate. Elles se retrouvent à Eastman pour parler d’enjeux environnementaux. 

Lyne Bessette sort de sa voiture. Le VUS est muni d'un support à vélos à l'arrière et d'un sur le toit.

Le véhicule officiel de la candidate libérale de Brome-Missisquoi est muni de support à vélos.

Photo : Radio-Canada / Fanny Lachance-Paquette

Ensuite, ce sera le retour à la maison, à Sutton. L’ancienne cycliste retrouvera ses anciennes amours le lendemain alors qu’elle parcourra sa circonscription à vélo. La soirée servira donc à se reposer pour avoir l’énergie nécessaire pour pédaler la centaine de kilomètres prévue, le tout entrecoupé de plusieurs rencontres. Finalement, Lyne Bessette n’aura jamais eu le temps d’aller déposer les deux vélos.

Découvrez Mathieu Morin
Découvrez Alain Rayes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !