•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parents et entraîneurs en colère contre Hockey Mauricie

Près d'une de parents, entraîneurs et joueurs se sont réunis devant Hockey Mauricie pour manifester contre le surclassement des équipes de niveau midget B vers le midget A et celles bantam B vers le bantam A.

Près d'une centaine de parents, entraîneurs et joueurs se sont réunis devant Hockey Mauricie pour manifester contre le surclassement des équipes de niveau midget B vers le midget A et celles bantam B vers le bantam A.

Photo : Radio-Canada / Pascal St-Onge

Sébastien St-Onge

Près d’une centaine de parents, de joueurs et entraîneurs se sont réunis devant les bureaux de Hockey Mauricie pour manifester leur mécontentement.

Plusieurs parents s’inquiètent pour la sécurité des joueurs à la suite du surclassement des équipes de niveau midget B vers le midget A et celle bantam B vers le bantam A. Certains joueurs songent même à abandonner le hockey.

Hockey Québec explique que le règlement auquel se réfère Hockey Mauricie vise à équilibrer les forces entre les équipes d’une même division.

Les premiers matchs réguliers devaient avoir lieu à partir de cette fin de semaine, mais dans une lettre envoyée mercredi au président Marc Sévigny, Hockey Mauricie explique que l’AHM du Cap-de-la-Madeleine devra reformer des équipes et modifier la classification de celles-ci.

Concrètement, au niveau midget, une équipe de classe A et une autre de classe B devaient sauter sur la glace cette saison. Or, selon ce que demande l’organisme qui chapeaute les différentes associations de hockey mineur de la région, l’équipe de classe B devra être surclassée. De cette façon, il y aurait deux équipes de classe A au niveau midget.

La situation est similaire au niveau bantam, où l'une des deux équipes de classe B devra joindre la classe A.

Cette décision, votée à l’unanimité par le conseil d’administration de Hockey Mauricie, soulève la grogne auprès des dirigeants de l’Association, des entraîneurs et des parents des quelque 75 joueurs touchés par ces changements.

Ça n’a pas de bon sens, il y a des jeunes qui sont classifiés bantam B ou midget B qui ne peuvent pas jouer dans une catégorie supérieure, dénonce le directeur midget de l’AHM du Cap-de-la-Madeleine, Paul Langevin.

Ce choix implique des considérations financières, ajoute M. Langevin. Les parents ont payé, les tournois sont payés, les chandails sont même brodés en arrière avec les noms de chacun des joueurs et nous il faut tout rembourser, il faut tout refaire ça, il faut refaire les équipes.

Signe d’ouverture?

Devant la grogne, des représentants de l’AMH du Cap-de-la-Madeleine ont pu s’asseoir avec des dirigeants de Hockey Mauricie, jeudi soir, pour discuter de la situation.

La rencontre, qui a duré environ une heure et demie, aurait permis de mettre en lumière un problème de communication entre les deux parties. Même si Hockey Mauricie dit avoir des règles à respecter, l’organisme aurait fait preuve d’ouverture à revoir sa position.

Par contre, si le vent ne change pas de côté, les parents sont prêts à désinscrire leurs enfants et à demander un remboursement. Ils pourraient même manifester dès samedi, rapporte Daniel Robitaille, un représentant des entraîneurs bantam et midget simple lettre.

Hockey Mauricie indique que l’Association de hockey mineur du Cap-de-la-Madeleine est peut-être allée trop vite dans la formation des équipes.

Au terme d'une réunion extraordinaire de la haute direction de Hockey Mauricie tenue vendredi soir, l'organisation a réitéré sa décision.

Mauricie et Centre du Québec

Hockey