•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guerre de pancartes électorales à l'Île-du-Prince-Édouard

Une affiche conservateur devant celle des libéraux.

Cette affiche a été installée à l'avant de plusieurs pancartes du Parti libéral à Charlottetown.

Photo :  CBC / Natalia Goodwin

Radio-Canada

Deux candidats dans Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard, se livrent une guerre de pancartes un peu partout en ville depuis vendredi.

Les bénévoles qui s'occupent des pancartes électorales du candidat libéral Sean Casey, dans Charlottwtown, ont eu toute une surprise vendredi matin.

Des bénévoles pour le Parti conservateur ont ajouté, près des pancartes de M. Casey, des affiches où on peut lire « Nous t'avons fait confiance sur les questions des logements abordables, des impôts, de la diminution du prix de l'essence et la liste continue... ».

C'est dans la soirée de jeudi que ces affiches ont été installées près de celles du candidat libéral, qui est député pour la circonscription de Charlottetown depuis huit ans.

Le candidat conservateur, Robert Campbell, en est à ses toutes premières élections. Selon lui, le message des conservateurs n'est pas une attaque.

Le candidat conservateur.

Le candidat conservateur Robert Campbell ne voit pas ces pancartes comme des attaques.

Photo :  CBC / Natalia Goodwin

Je ne considère pas ça comme une attaque. Ce n'est pas une attaque, indique M. Campbell.

Sean Casey dit qu'il ne s'inquiète pas de telles mesures et que ce n'est pas la première fois que l'on exerce de tels moyens de pression à son égard en période électorale.

Cela ne m'a pas trop dérangé, indique-t-il. Robert Campbell peut utiliser les tactiques qui lui plaisent. Je suppose que j'étais un peu surpris de voir que certaines choses écrites sur l'affiche n'étaient pas vraies.

Sean Casey a fait valoir que la référence à la baisse du prix de l'essence sur leurs panneaux n'était pas exacte, que son gouvernement avait plutôt promis de lutter contre les changements climatiques.

Pour ce qui est de la référence qui indique « moins d'impôts », le candidat a soutenu que les libéraux avaient réduit les impôts pour la majorité des Canadiens et les petites entreprises.

Une réplique des bénévoles libéraux

Plus tard en matinée vendredi, des bénévoles du candidat libéral ont décidé de masquer l'affiche blanche des conservateurs en installant d'autres pancartes de Sean Casey tout juste à l'avant de celle-ci.

Des affiches libérales devant l'affiche du Parti conservateur.

Plus tard vendredi, les responsables des pancartes libérales pour le candidat Sean Casey ont tenté de cacher l'affiche des conservateurs.

Photo :  CBC / Natalia Goodwin

Mais pour Robert Campbell, leur réplique n'est pas adéquate.

« Nous ne cachons pas son affiche, nous. C'est un message qu'ils n'aiment pas et ils mettent leurs pancartes pour s'assurer que les gens ne la voient pas », dit M. Campbell.

Sean Casey rapporte toutefois ne pas avoir demandé qu'on ajoute ses affiches devant celles ces conservateurs.

Nous avons des bénévoles acharnés qui trouvent ses tactiques très offensives. Pas moi. Et les bénévoles sont dehors et ils font ça, raconte M. Casey. Si c'est ce qui contrarie Robert, alors qu'il en soit ainsi. Ce que je peux dire c'est que je n'ai pas personnellement demandé ça.

La Loi électorale n'a pas de règle sur la visibilité des pancartes électorales.

La loi stipule « qu'il est interdit d'empêcher la transmission au public d'un message publicitaire électoral sans le consentement d'une personne habilitée à en autoriser la transmission. »

L'équipe de Sean Casey a communiqué avec un avocat pour recevoir des conseils juridiques sur la question.

Avec les informations de CBC

Île-du-Prince-Édouard

Politique fédérale