•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des défenseurs de l'assurance-emploi se mobilisent dans la Péninsule acadienne

Un rassemblement de gens qui manifestent de manière pacifique

Une quarantaine de personnes ont répondu à l'appel des organisateurs de la marche.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Radio-Canada

Les défenseurs de l'assurance-emploi au Nouveau-Brunswick, qui réclament une réforme en profondeur du programme, estiment que cet enjeu est pratiquement oublié durant la présente campagne électorale fédérale.

Pour tenter de ramener ce dossier à l'avant-plan, ils organisent des marches de solidarité dans la Péninsule acadienne.

Une quarantaine de personnes s'étaient déplacées, vendredi à Shippagan, pour la première de ces démonstrations.

Alain Cormier, travailleur saisonnier.

Alain Cormier, travailleur saisonnier.

Photo : Radio-Canada

Alain Cormier, un travailleur saisonnier qui y était, trouve décevant le peu de temps consacré aux enjeux de l'assurance-emploi, à quelques jours de l'élection.

C'est une déception, surtout au point de vue local. Je ne m'attendais pas au national que ça allait être débattu, on s'entend là-dessus, mais au niveau local, je pensais que ce serait un plus gros enjeu que ça, avance-t-il.

Moi je n'ai pas entendu parlé en toute pour l'assurance-emploi, pour les travailleurs saisonniers, affirme de son côté Mireille Noël, représentante syndicale.

Notre dossier Élections Canada 2019

Les organisateurs de la marche réclament une réforme de l'assurance-emploi qui tiendrait compte de la réalité particulière de la Péninsule acadienne, où le nombre d'industries saisonnières est plus élevé qu'à bien d'autres endroits au pays.

Il n'y a pas juste au niveau de la pêche, rappelle Fernand Thibodeau, porte-parole, du Comité Aide et soutien des travailleurs des secteurs saisonniers du Nouveau-Brunswick.

Moi, les gens m'ont communiqué, puis ils ont dit : Fernand, nous aussi c'est un travail saisonnier qu'on fait. Ça fait que nous autres, on a besoin d'une zone qui répond économiquement à la région au niveau des travailleurs saisonniers, raconte M. Thibodeau.

Serge Cormier tient un micro et s'adresse aux marcheurs.

Serge Cormier, candidat du Parti libéral dans Acadie-Bathurst.

Photo : Radio-Canada

Les candidats présents affirment avoir saisi le message et promettent, s'ils sont élus, de tout mettre en oeuvre pour aider les travailleurs. Le député libéral sortant d'Acadie-Bathurst, Serge Cormier, souligne que ce que demandent les organisateurs de la marche fait partie des engagements de son parti.

On s'est engagé dans la plateforme [du Parti libéral], justement, à revoir le programme d'assurance-emploi - de le revoir au niveau des réalités régionales, comme le comité le demande depuis deux ans, dit Serge Cormier.

Martine Savoie en entrevue à l'extérieur.

Martine Savoie, candidate du Parti conservateur dans Acadie-Bathurst.

Photo : Radio-Canada

Je comprends leur message, je suis moi-même femme de pont sur un bateau de homards, mentionne de son côté Martine Savoie, la candidate du Parti conservateur dans Acadie-Bathurst. Une des choses que j'aimerais faire, tout d'abord, je pense que c'est important de réviser un peu les régions, la façon que c'est divisé.

Daniel Thériault en entrevue durant la marche.

Daniel Thériault, candidat du Nouveau Parti démocratique dans Acadie-Bathurst.

Photo : Radio-Canada

L'idée d'une zone protégée, c'est un concept qui mérite d'être étudié. Nous, on va déjà dans ce sens-là, affirme Daniel Thériault, candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD).

La prochaine marche de solidarité sur l'assurance-emploi se déroulera samedi à Caraquet, à compter de 13 h 30.

Une semaine plus tard, les marcheurs se déplaceront du côté de Tracadie.

D'après le reportage de François Vigneault

Nouveau-Brunswick

Emploi