•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Première Nation de Timiskaming dit non aux drogues

Des gens marchent dans la rue, des enfants portant une affiche disant «reclaiming our community».

Les jeunes de la communauté étaient au centre de la marche.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

Le conseil de bande de la Première Nation de Timiskaming souhaite enrayer la drogue sur son territoire. Plus de 150 personnes ont d’ailleurs marché dans les rues de la communauté algonquine vendredi après-midi afin de sensibiliser la population à ce fléau.

Ils étaient plus d'une centaine. Des enfants en poussette et des aînés en fauteuil roulant, tous pour la même cause.

Le message est fort et visible «Reclaiming our community », il faut reprendre en main notre communauté.

Un t-shirt portant le message «reclaiming our community».

Le message est clair : «Reclaiming our community», reprendre en main notre communauté.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Nous constations une augmentation de la drogue dans la communauté, c’est pourquoi il est important de prendre la parole avec le nouveau leadership et en faire une priorité dans notre communauté, explique la cheffe de la Première Nation de Timiskaming, Sacha Wabie.

S'investir dans la cause

Le conseil de bande a statué qu’une personne qui vend ou distribue de la drogue illégalement sera exclue de la communauté.

Tous les membres du conseil se sont d’ailleurs engagés à faire des tests de dépistage de drogue de façon régulière.

Des personnes d'origine autochtone portant un chandail «reclaiming our community», une femme lisant un discours.

Le nouveau conseil de bande de Timiskaming a statué qu’une personne qui vend ou distribue de la drogue illégalement sera exclue de la communauté.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Les gens de Notre-Dame-du-Nord, tout juste à côté, se sont aussi joints au mouvement. C’est le cas de Sylvie Rannou.

Le but de tout ça c’est de pouvoir montrer aux gens qu’il y a des gens qui sont prêts à les supporter. Si on a pu trouver une solution aujourd’hui, ça va être un point positif, affirme-t-elle.

La municipalité de Notre-Dame-du-Nord joint aussi sa voix à cette cause. Si eux autres ont ce problème-là, nous aussi au village à Notre-Dame-du-Nord on est concernés aussi. C’est pour appuyer cette démarche-là et aussi porter appui à la communauté, affirme la conseillère pour la municipalité de Notre-Dame-du-Nord, Sylvie Brisson.

Soyons visibles

La communauté de Timiskaming entend mener d’autres actions au cours des prochaines semaines. Elle souhaite établir son propre règlement entourant l'encadrement des drogues.

Plus de 300 étiquettes arborant le slogan « Bienvenue dans notre maison sans drogue » seront distribuées dans la communauté.

Abitibi–Témiscamingue

Drogues et stupéfiants