•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hydro-Québec fait l’objet d’une plainte pour un chantier sur la rivière Mitis

Sédiments dans la rivière Mitis

Des sédiments provenant des travaux d'Hydro-Québec ont été observés dans la rivière Mitis selon la Fondation Rivières.

Photo : Courtoisie de la DFondation Rivières

Miriane Demers-Lemay

Des travaux d'Hydro-Québec pour construire un système de montaison du saumon sur la centrale inactive Mitis-2 font l’objet d’une plainte après que des sédiments ont été observés dans la rivière Mitis.

Des sédiments ont été observés en suspension dans l'eau depuis le début des travaux, le 3 octobre, sur la rivière à saumon.

La Fondation Rivières s’est inquiétée de ce qu'elle a observé et a déposé une plainte auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques.

Dans sa plainte, la fondation mentionne que les habitats à saumons de la rivière sont très sensibles à toute pollution en cas d’envasement des aires de fraie et de ses fosses.

sédiments dans la rivière Mitis

La Fondation Rivières dénonce les travaux d'Hydro-Québec sur la rivière Mitis.

Photo : Courtoisie de la Fondation Rivières

De son côté, Hydro-Québec assure avoir interrompu deux fois les travaux au cours de la semaine pour installer un premier, puis un second rideau de turbidité pour bloquer les sédiments. Hydro-Québec affirme avoir instauré ces mesures d’atténuation après les observations de son personnel.

La porte-parole de la société d’État, Catherine Bujold, ignore pourquoi les rideaux n’ont pas été installés avant le début des travaux, mais elle assure que ces mesures ont été prises très rapidement. Selon Mme Bujold, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, ainsi que celui de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques ont successivement donné leur aval à la poursuite des travaux.

La centrale Mitis-2

La centrale Mitis-2 fait l'objet de travaux sur la rivière Mitis.

Photo : Courtoisie de la Fondation Rivières

Hydro-Québec construit une installation bétonnée sur les berges de la rivière pour le transport du saumon par camion. De son côté, la Fondation Rivières préconise la restauration des lieux d’origine et le retrait des installations de la centrale, qui a cessé ses activités en 2018.

Avec la collaboration d'Isabelle Damphousse

Bas-Saint-Laurent

Pollution