•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université Queen's enquête sur une note raciste et homophobe dans une résidence

En avant-plan, l'affiche de l'université et un arbre aux couleurs automnales.

La note contient des propos explicitement menaçants destinés aux étudiants autochtones et LGBT.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Radio-Canada

L'Université Queen's, à Kingston, enquête sur un message raciste, homophobe et violent affiché dans une résidence pour étudiants.

La note, écrite sous la forme d'un poème, était adressée à Chown Four, faisant probablement référence aux dortoirs du quatrième étage de la résidence universitaire Chown.

La note était affichée sur la porte d'une salle commune, a déclaré l’Université Queen's, et a été retrouvée jeudi matin. CBC a vu une copie de la note, qui contient des propos vulgaires haineux et explicitement menaçants destinés aux étudiants autochtones et LGBT.

À la fois l’Université Queen's et la Police de Kingston enquêtent sur l'incident.

Queen's condamne cet acte

Dans une déclaration, le recteur de l’Université, Patrick Deane, a qualifié cette note de violation lâche des droits de l'homme et de la dignité des personnes.

Il a rapporté que la note avait été immédiatement retirée. L'université a également déployé du personnel de soutien pour aider les étudiants de la résidence universitaire, où habitent environ 200 étudiants.

Queen's a travaillé dur — et continue de le faire — pour soutenir et mettre en œuvre un large éventail d'initiatives visant à accroître la diversité et l'inclusion et à lutter contre la haine raciste. De toute évidence, il reste encore du travail à faire, a déclaré Patrick Deane dans un communiqué.

Kandice Baptiste, la directrice de l’association étudiante Four Directions Indigenous Centre, établie sur le campus, a vivement condamné l’incident dans un communiqué vendredi.

Je tiens à préciser, dans les termes les plus forts possible, que la note est écœurante, horrible et inacceptable.

Kandice Baptiste, directrice de l’association étudiante Four Directions Indigenous Centre

Je suis en colère, pas surprise, en colère. L'homophobie, la transphobie et le racisme doivent être dénoncés et doivent cesser, écrit-elle.

Kandice Baptiste estime que la note ciblait le programme Indigenous & Allies and Creative Arts Living Learning Community à la résidence universitaire de Chown.

Le groupe a procédé à une cérémonie de purification à la résidence après le retrait de la note.

Queen's demande aux étudiants ayant des informations sur l'incident de contacter la sécurité du campus ou la police.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Autochtones

Justice et faits divers