•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

40 % des Manitobains n'utilisent pas de pneus d'hiver

Les pneus d'hiver sont l'option la plus sécuritaire pour circuler lorsque la température descend en deçà de 7 degrés Celsius.

Les pneus d'hiver sont l'option la plus sécuritaire pour circuler lorsque la température descend en deçà de 7 degrés Celsius.

Photo : Radio-Canada

Chloé Dioré de Périgny
Thibault Jourdan

Dans la plupart des provinces canadiennes, comme au Manitoba, il n’existe aucune règle quant à l’utilisation de pneus d'hiver sur les routes durant la saison froide. L'Association canadienne des automobilistes (CAA) nationale encourage toutefois vivement les automobilistes à en utiliser, par mesure de précaution.

D’après un rapport réalisé par l’Association canadienne des pneus et du caoutchouc (APC) en 2018, 40 % des Manitobains n’utilisent pas de pneus à neige.

Pourtant, à l’échelle du pays, 80 % des personnes sondées disent qu’utiliser des pneus d'hiver leur a au moins une fois permis d’éviter des situations dangereuses telles qu’une collision ou une perte de contrôle de véhicule.

On sait que les pneus d’hiver aident les autos à s’arrêter 50 % fois mieux, confirme Kristin D’Arbelles, gestionnaire principale de la CAA nationale. 

Au Manitoba, on croit à tort que les neiges sont beaucoup moins abondantes qu’au Québec, et, donc, qu’on a moins besoin de pneus d’hiver. Mais il n’y a pas que la neige, le froid joue aussi.

Pierre-Olivier Fortin, porte-parole de l'Association canadienne des automobilistes à Québec

En dessous de 7 °C, explique Pierre-Olivier Fortin, un pneu durcit, ce qui lui donne moins d’adhérence sur les routes.

Imposer des pneus d'hiver?

Dans certaines provinces, des règles ont été instaurées pour inciter les automobilistes à utiliser des pneus d'hiver. Au Québec, la loi impose l’utilisation de pneus à neige du 1er décembre au 15 mars, sous peine d’écoper d’une amende allant de 200 à 300 $. 

Ainsi, 97 % des Québécois en utilisent désormais, selon le rapport de l’APC.

De son côté, la Société d’assurance publique du Manitoba (APM), une société d’État, dit que la décision d'avoir une réglementation plus stricte relève directement du gouvernement.

La société d'État est incapable de dire combien de véhicules sont équipés de pneus d'hiver dans la province. L'APM affirme cependant que de plus en plus de Manitobains optent pour des pneus à neige en hiver.

« Nous savons que de plus en plus de voitures sont équipées, car le nombre de personnes ayant recours à notre programme de prêt pour acheter des pneus augmente de manière constante chaque année », explique le responsable des communications de l'APM, Brian Smiley.

Ce programme, lancé il y a environ 5 ans, offre un financement à faible intérêt aux Manitobains pour l’achat de pneus d’hiver. Selon des données compilées en août, 127 200 prêts ont été octroyés depuis le début du programme.

Mais d’autres automobilistes ont pu s’équiper de pneus-neige sans passer par le programme, ajoute Brian Smiley. Cela explique l’impossibilité, pour l’assureur public, de connaître le nombre exact de véhicules circulant avec des pneus d'hiver.

Environ 800 000 véhicules circulent sur les routes manitobaines.

Forte demande entre septembre et novembre

L’arrivée de l’hiver correspond, sans surprise, à la période où l'APM reçoit le plus de demandes de prêts pour l’achat de tels pneus. On voit une augmentation des demandes entre septembre et novembre, confirme Brian Smiley.

Pour autant, l’assureur public n’offre pas de rabais sur les assurances des conducteurs qui optent pour des pneus d’hiver.

 Le montant moyen d’un prêt est de 1195 $, qui est généralement remboursé en trois ans.

Il y a 677 garagistes qui participent au programme dans toute la province.

Vigilance constante 

Pour la gestionnaire principale de la CAA au niveau national, une conduite attentive est également primordiale pour optimiser l’utilisation de pneus-neige. 

Utiliser des pneus d’hiver, cela ne veut pas dire qu’on est superman ou superwoman.

Kristin D’Arbelles, gestionnaire principale du bureau national de l'Association canadienne des automobilistes

Les pneus d’hiver vous aident, mais ne sont pas des solutions totales, ajoute-t-elle. Ça aide parce que, si quelque chose arrive en un clin d’oeil, ils vont vous permettre de vous arrêter 50 % mieux, mais pas 100 % mieux.

Si les gens ralentissent, prennent leur temps à aller à leur destination et maintiennent leur distance avec les autres véhicules, ça va les aider, conclut la porte-parole de la CAA.

Manitoba

Prévention et sécurité