•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival du Voyageur est toujours en déficit, mais confiant pour l'avenir

Plan large de Darrel Nadeau parlant aux participants à l'assemblée générale annuelle debout derrière un lutrin.

Le directeur général du Festival du Voyageur, Darrel Nadeau, a présenté le rapport annuel 2019 à l'assemblée générale annuelle, qui s'est tenue jeudi.

Photo : Radio-Canada / Pierre Verrière

Pierre Verrière

Le Festival du Voyageur a tenu son assemblée générale jeudi et présenté son rapport annuel 2019. Malgré un bilan déficitaire, la corporation se dit optimiste pour l'année prochaine.

Le Festival du Voyageur a célébré un demi-siècle d’existence cette année et se tourne vers l’avenir. L’édition du cinquantenaire aura notamment été marquée par des activités qui sont sorties de l’ordinaire.

Nous avons un défi pour le 51e anniversaire , c’est d’atteindre ce niveau d’excellence, a indiqué le directeur général du Festival, Darrel Nadeau.

Le 50e anniversaire aura aussi été marqué par des dépenses qui ont dépassé ce qui avait été prévu.

L’état des finances du festival a été un des principaux points discutés lors de l’assemblée générale. C’est la deuxième année que le Festival affiche un déficit à la fin de l’exercice financier.

Le déficit, cette année, est moins important qu’en 2018, a toutefois souligné Darrel Nadeau.

Nous avons pu réduire le déficit de 240 000 $ [malgré] le fait que la province du Manitoba nous a retiré un financement de 100 000 $. Cela veut dire que avons fait 65 % du chemin pour couvrir notre déficit.

Darrel Nadeau ajoute qu’il reste encore du travail à faire pour résorber entièrement ce déficit, encore plus pour présenter un budget excédentaire.

Pour cela, la direction du Festival dit avoir mis en oeuvre plusieurs mesures.

Elle compte notamment sur des investissements des différents bailleurs de fonds afin de générer de nouveaux revenus.

La direction du Festival prévoit également de consolider ses installations sur le parc en réduisant le nombre de tentes et en agrandissant celle qui existe déjà.

Elle indique également avoir fait des changements dans son organigramme en supprimant notamment un poste permanent et quelques postes temporaires.

Darrel Nadeau dit avoir beaucoup d’espoir que le budget du festival reviendra à l’équilibre.

Notre défi pour l’année prochaine sera de réduire nos dépenses, a-t-il ajouté.

Une motion pour reconnaître l'héritage franco-métis

La direction du festival a par ailleurs adopté une motion soumise par David Dandeneau demandant qu’une référence à l’héritage franco-métis du festival figure dans la vision et le mandat de la corporation.

Je ne trouve pas que l’on reflète bien l’apport des Métis et des Franco-Métis par rapport au Festival, alors que c’est au coeur même de sa création, a souligné David Dandeneau.

Georges Forest a créé le festival en s’assurant que cela soit ancré sur l’histoire pour que cela dure, et je pense que le Festival a fêté 50 ans et s’est épanoui pour cette raison. Toute la question de la traite des fourrures est au coeur même du Festival du Voyageur et on ne peut pas parler de voyageurs sans parler de Métis et de Premières Nations.

La motion a été adoptée par le conseil d'administration et un comité sera chargé de présenter un plan en ce sens lors de la prochaine assemblée générale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Associations francophones