•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les trois candidats dans les studios de CHLC.

De gauche à droite : Dave Savard (PLC), François Corriveau (PCC) et Marilène Gill (BQ)

Photo : Radio-Canada

Marie-Jeanne Dubreuil

Moins de vingt-quatre heures après un débat sur les ondes d’ICI Côte-Nord, trois des six candidats aux élections fédérales dans la circonscription de Manicouagan ont croisé le fer lors d’un débat organisé cette fois-ci par la radio CHLC-FM à Baie-Comeau.

La députée bloquiste sortante Marilène Gill, le candidat conservateur François Corriveau et le candidat libéral Dave Savard ont débattu sur six thèmes :

  • Le désenclavement de la Côte-Nord
  • La pénurie de main-d’œuvre
  • L’assurance-emploi
  • Le projet QcRail
  • Le rayonnement de la Côte-Nord
  • Les Premières Nations

Le ton a monté dès le premier thème. Marilène Gill s’est entre autres fait reprocher par ses opposants de ne pas être collaborative avec les députés des autres partis, ce qu’elle a nié, affirmant que c’était plutôt les autres députés qui se montraient non réceptifs aux demandes du Québec.

L’ambiance est restée tendue pendant la majorité des segments suivants.

Notre dossier Élections Canada 2019

Candidats sous la loupe

À la fin du débat, les candidats étaient invités à poser une question à un candidat de leur choix.

Marilène Gill a demandé à Dave Savard si le Parti libéral contesterait « directement ou indirectement » la loi 21, sur la laïcité de l'État, le confrontant sur la position qu’a prise Justin Trudeau lors du débat télévisé en anglais, lundi.

En réponse, Dave Savard a plutôt martelé la position qu’a prise son chef lors du débat de jeudi. Non, on ne contestera pas [la loi], ça a été dit, c’est très clair, a-t-il déclaré.

Le candidat libéral a demandé à François Corriveau comment ferait le Parti Conservateur pour avoir l’assentiment du Québec dans son projet de corridor énergétique, ce à quoi M. Corriveau a répondu que le Québec serait en accord, puisqu’il n’y a pas de projet d’oléoducs passant par le corridor pour l’instant.

Il n’y aura pas de projet de pipeline dans ce corridor énergétique-là, parce que ça sera un corridor avec des droits où on va pouvoir aller de façon beaucoup plus rapidement, y passer tous les projets comme la fibre optique ou d’autres. Mais ce qu’on veut d’abord et avant tout, c’est offrir une ligne à l’intérieur du Canada qui va nous donner accès à l’ensemble du territoire pour nos ressources naturelles, a-t-il réitéré.

François Corriveau a quant à lui questionné la députée sortante sur le chef qu’elle préférerait voir à la tête du gouvernement entre Justin Trudeau et Andrew Sheer, ce à quoi Marilène Gill a répondu que l’important pour elle était que le Bloc québécois ait la balance du pouvoir.

Pour moi, c’est bonnet blanc, blanc bonnet. Je les vois de la même façon. D’un côté où de l’autre, dans tous les dossiers que le Bloc québécois défend, dans tous les consensus de l’Assemblée nationale, l’un comme l’autre [est] contre, a-t-elle ajouté.

Les candidats de la circonscription de Manicouagan pourront débattre à d’autres reprises d’ici les élections du 21 octobre, dont la semaine prochaine sur les ondes d’une radio privée de Sept-Îles.

Il sera possible pour les électeurs de voter par anticipation dès vendredi sur l’ensemble du territoire nord-côtier.

Côte-Nord

Politique fédérale