•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fusillade au bar Angie’s de Dieppe n'est pas liée au crime organisé

Une voiture de police garée près d'un cordon de sécurité.

Un périmètre de sécurité a été établi autour du club de danseuses de Dieppe.

Photo : Radio-Canada / Patrick Lacelle

Radio-Canada

La fusillade survenue cette semaine dans le stationnement du bar Angie's, à Dieppe au Nouveau-Brunswick, n'est pas liée au crime organisé, selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Des coups de feu ont retenti vers 2 h, mercredi matin, près du club de divertissement pour adultes. La police considère maintenant qu'il s'agit d'un incident isolé et poursuit son enquête.

La fusillade a fait deux blessés, des hommes âgés de 25 et 32 ans.

L'une des deux victimes a reçu son congé de l'hôpital le jour même de la fusillade, mais l'autre homme est toujours à l'hôpital, souffrant de blessures graves. Son état est stable, selon la police.

Selon le propriétaire du bar Angie's, Rudy Gillespie, qui a visionné les images de son système de caméra, le tireur n'est pas entré dans l'établissement.

Il s'est plutôt dirigé vers deux hommes près d'une voiture dans le stationnement.

La GRC est toujours à la recherche de témoins et demande à toute personne qui détient de l'information dans cette affaire de contacter les services policiers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Crimes et délits