•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des motoneigistes mécontents de l’achat de cartes de membres exclusivement en ligne

Un motoneige, debout sur son véhicule, s'engage dans un sentier enneigé.

Voyage en motoneige sur la route blanche de la Basse-Côte-Nord (archives)

Photo : Julie Roy

Alix-Anne Turcotti

Cette année, l’achat des droits d’accès aux sentiers des clubs de motoneiges au Québec se fait sur internet, uniquement. Cette nouvelle façon de faire déplaît à certains motoneigistes qui sont réticents à faire des paiements en ligne notamment.

Michel Béland, motoneigiste et ancien administrateur du club de motoneige Les blizzards, de Havre-Saint-Pierre, a contacté la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec à plusieurs reprises pour faire part de son mécontentement. Il estime que la Fédération n’est pas à l’écoute de ses membres.

M. Béland pense également que ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise à utiliser internet. Il aurait préféré avoir le choix sur la façon de se procurer sa carte de membre.

On devrait avoir le droit de payer notre carte directement comme on faisait auparavant.

Michel Béland, motoneigiste

À Sept-Îles, le président du club de motoneige Ook-Pik, Michel Thibeault, admet être ambivalent à l’égard de l’achat exclusivement en ligne des cartes de membres.

Notre crainte, c’est que les membres au moment de l’inscription choisissent le mauvais club et la mauvaise ville, que l’argent aille ailleurs, mais que les gens roulent quand même sur nos sentiers, explique-t-il.

Michel Thibeault dans une piste de motoneige

Michel Thibeault est le président du club de motoneige Ook-Pik de Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Michel Thibeault rapporte qu’à Sept-Îles, 12 % des membres ont bénéficié du droit d’accès en ligne. Il reconnaît aussi certains avantages à l’utilisation d’internet, c’est plaisant, parce que chaque semaine, la Fédération dépose l’argent directement dans le compte du club, précise-t-il.

Le choix de la Fédération

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec explique que cette décision a été prise, notamment, pour alléger le travail des clubs gérés par des bénévoles et faciliter la gestion des fichiers des membres.

La directrice des opérations pour la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, Marilou Perreault, estime que l’achat en ligne est en général bien perçu chez les membres. C’est beaucoup plus rapide, et pour les gens qui n’ont pas d’ordinateur ou qui ne sont pas habilités, on les invite à contacter leur club. C’est une bonne façon de rencontrer la clientèle et de la fidéliser, pense-t-elle.

Malgré quelques mécontents, la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec n’a pas l’intention de proposer une solution de rechange à l’achat des cartes en ligne pour le moment.

Côte-Nord

Motoneige