•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La volonté de faire libérer Raif Badawi toujours aussi forte à Sherbrooke

Des gens rassemblés devant l'hôtel de ville de Sherbrooke avec des affiches exigeant la libération du blogueur Raif Badawi.

Une soixantaine de personnes ont participé au 250e rassemblement pour la libération de Raif Badawi à Sherbrooke vendredi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les efforts visant la libération du blogueur Raif Badawi perdurent à Sherbrooke, où une soixantaine de personnes ont participé au 250e rassemblement en soutien au prisonnier d'opinion vendredi devant l'hôtel de ville de Sherbrooke.

Comme c'est le cas depuis le début de cet événement, 50 coups de tambour ont résonné pour rappeler les 50 coups de fouet qu'a reçus le Saoudien.

Raif Badawi purge une peine de 10 ans de prison pour des propos critiques à l'égard du régime saoudien et sur l'Islam. Sa conjointe, Ensaf Haidar, et les trois enfants du couple vivent depuis plusieurs années à Sherbrooke.

Ensaf Haidar

Ensaf Haidar

Photo : Radio-Canada

Le monde ici me donne de la force. Pour moi, ce sont les gens qui me donnent l'espoir, même si des fois je trouve ça très long. Ça fait huit ans pour nous que nous sommes loin de Raif et qu'il est loin de nous, a affirmé Mme Haidar.

Le comédien Vincent Gratton était présent lors du rassemblement pour soutenir la liberté d'expression.

Il faut soutenir ces hommes et ces femmes, comme Raif, qui se lèvent pour le droit des femmes et le droit des petites filles, explique-t-il. Moi, je suis un papa, c'est dans mon code d'honneur d'être avec les autres mères et les autres pères qui se battent pour la justice de leurs enfants à travers le monde.

Raif Badawi est emprisonné en Arabie Saoudite depuis 2012.

Estrie

Droits et libertés