•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouvel outil numérique d’apprentissage expérimenté dans la Vallée-de-l’Or

Huit personnes posent devant un écran rétroprojecteur,

Les partenaires de SAMI pro.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Thomas Deshaies

La plateforme numérique Sami-Pro, un système d’apprentissage multimédia et interactif, est testée depuis trois ans par plus de 200 élèves de la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois. Les créateurs ont bon espoir qu’il sera bientôt utilisé par de nombreuses écoles à travers la province.

La plateforme Sami-Pro a notamment été conçue par le Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ) et le Centre de recherche SAVIE. Il permet aux élèves d’avoir accès à plusieurs fiches informatives et de faire des exercices pratiques pour parfaire leurs connaissances en français et en mathématiques.

Ce qui distingue cet outil des autres plateformes du genre est toutefois son approche holistique, selon la directrice du Centre de recherche SAVIE, Louise Sauvé. Des outils de gestion du temps et du stress sont notamment inclus dans la plateforme. Il peut donc aider les élèves à apprendre. On le voit qu'effectivement, lorsqu’ils sont rendus dans la période de l’examen ou de stress, ils utilisent ces outils-là. C’est ça qui nous fait dire qu’il y avait vraiment un besoin, explique Mme Sauvé.

Le directeur de la Polyvalente Le Carrefour, Éric Lunam, explique que Sami-Pro permet un cheminement personnalisé pour chaque élève. Ça c’est vraiment quelque chose d’intéressant, puisqu’il va chercher lui-même les compétences qui lui manquent, ou les contenus, explique-t-il. Par ailleurs, les enseignants peuvent suivre la progression des apprenants en temps réel.

Réussite scolaire

L'objectif utile de ce projet est de favoriser la réussite scolaire des élèves. On sait qu’il y a quand même un taux assez important d’abandon des études et de plus en plus des garçons. Donc, ce qu’on voulait, c’est de leur offrir des outils pour les aider, tant du point de vue de leurs compétences d’apprenant que du point de vue de leurs problèmes en français et en mathématiques, souligne Mme Sauvé.

M. Lunam estime que cette plateforme sera un outil supplémentaire pour les enseignants. Moi ce que je voulais, comme direction d’école, c’est d’être en mesure de permettre aux enseignants d’avoir une multitude de moyens pour justement permettre à l’élève de réussir, de se sentir compétent et de pouvoir obtenir un diplôme, précise-t-il.

La plateforme peut déjà être utilisée par les écoles de la province, mais le lancement officiel n’est prévu qu’en 2020. Les concepteurs souhaitent dans les prochains mois développer un troisième volet à leur programme interactif pour favoriser le développement des compétences numériques des élèves pour les productions écrites.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Éducation