•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendies en Californie : un mort et des milliers d'évacués à Los Angeles

Un homme au coin d'une rue juste en face d'un feu immense.

Le feu Saddleridge fait rage à Sylmar, en Californie, vendredi 11 octobre 2019.

Photo : The Associated Press / David Swanson

Agence France Presse

Plusieurs dizaines de milliers de Californiens étaient visés vendredi par un ordre d'évacuation en raison d'un important incendie qui s'est déclaré dans le nord de Los Angeles et qui a fait un mort, selon un premier bilan.

Le feu, baptisé Saddleridge Fire, s'est déclaré jeudi soir, a ravagé près de 2000 hectares et reste incontrôlable, selon les pompiers.

Alimenté par des vents chauds – caractéristiques de cet État – et un sol sec, il brûlait 300 hectares par heure, a précisé le chef des pompiers de la métropole (LAFD), Ralph Terrazas.

Le taux d'humidité est actuellement de 7 %, les vents soufflent de 30 à 40 km/h avec des rafales à 80 km/h. Vous pouvez donc imaginer la distance parcourue par les flammes, a-t-il dit lors d'un point de presse.

L'incendie, dont l'origine reste inconnue, a fait une première victime. Un homme d'une cinquantaine d'années est mort d'une crise cardiaque, un décès lié à l'incendie, a indiqué M. Terrazas.

Un millier de pompiers ont été mobilisés pour combattre l'incendie qui a ravagé les collines environnant plusieurs quartiers du nord de la ville, où des routes ont été coupées.

Un hélicoptère arrose des maisons.

Un millier de pompiers ont été mobilisés pour combattre l'incendie Saddleridge, qui a ravagé près de 2000 hectares et qui n'est pas encore maîtrisé.

Photo : The Associated Press / Noah Berger

Vaste territoire à évacuer

Environ 25 maisons ont été détruites ou endommagées dans la zone résidentielle où les autorités ont donné des ordres d'évacuation.

Environ 23 000 habitations sont concernées par ces ordres d'évacuation, soit environ 100 000 personnes, a précisé le chef de la police de Los Angeles, Michel Moore, qui a déployé 250 agents pour faire appliquer la mesure.

Si vous restez dans les zones touchées par ces évacuations, nous ne pourrons pas assurer votre sécurité, a-t-il souligné, demandant aux habitants de respecter les ordres et d'aller dans les centres d'hébergement d'urgence mis en place dans la métropole.

Entouré de flammes, un homme arrose sa maison.

Armé de son boyau d'arrosage, Jerry Row tente de sauver sa maison du feu Saddleridge qui ravage Granada Hills en Californie.

Photo : The Associated Press / Michael Owen Baker

Préparez-vous à ce que cela dure aujourd'hui, demain et dimanche, a mis en garde M. Moore, affirmant que l'incendie ne sera pas facilement maîtrisé.

Comme chaque hiver, la Californie doit faire face à plusieurs brasiers.

Un autre feu s'est déclenché à un peu plus d'une centaine de kilomètres à l'est de Los Angeles. Un hélicoptère et plus de 200 pompiers combattaient vendredi les flammes, qui ont détruit au moins 74 bâtiments, ont indiqué les pompiers locaux.

On ne déplore pour le moment aucune victime. La lumière qui nous entourait était d'un orange si vif, c'était comme si [le feu] se trouvait dans notre jardin, a raconté un habitant de la zone sur la chaîne locale KTLA 5.

Dans le nord de l'État, l'opérateur américain PG&E a décidé jeudi soir de faire des coupures préventives d'électricité en raison de prévisions météorologiques propices aux feux de forêt. Des centaines de milliers de clients près de San Francisco ont été privés de courant.

L'opérateur a annoncé avoir rétabli l'électricité pour la moitié des clients affectés, mais plus de 300 000 personnes restaient touchées par ces coupures.

L'an dernier en novembre, trois gigantesques incendies dans le nord et le sud de la Californie avaient ravagé plus de 100 000 hectares.

L'un d'entre eux, le feu Camp Fire, avait fait plus de 80 morts et avait pratiquement rayé de la carte la petite ville de Paradise (20 000 habitants).

En mai, l'Agence californienne de protection contre les incendies avait conclu que les lignes électriques de PG&E étaient à l'origine du brasier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Incidents et catastrophes naturelles

International