•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commotions cérébrales : le Nouveau-Brunswick révise ses pratiques

On voit un cerveau humain affecté par une commotion.

Les commotions cérébrales sont un fléau dans le monde du sport.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le personnel de l’ensemble des écoles du Nouveau-Brunswick recevra une formation en matière de commotion cérébrale à compter de cet automne, annonce le ministère de l’Éducation.

Nous avons consulté des experts pour mettre à jour les lignes directrices sur les commotions cérébrales, de façon à refléter les données probantes et les pratiques exemplaires les plus récentes. Il est important que le personnel scolaire ait les ressources et les outils adéquats pour aider les élèves qui souffrent de commotions cérébrales, explique le ministre de l’Éducation, Dominic Cardy.

Le ministère rappelle que les commotions cérébrales peuvent entraîner de lourdes conséquences. Les risques sont sérieux si une blessure au cerveau est mal diagnostiquée ou ignorée.

La mise à jour des lignes directrices en ce domaine a pour but d’améliorer l’aide offerte aux élèves pour leur retour en classe et la poursuite d’activités sportives.

Le ministère proposera au personnel des écoles des formations en ligne et en personne pendant l'année scolaire 2019-2020. Les nouvelles lignes directrices seront pleinement en vigueur en septembre 2020.

Le public peut consulter le site Internet du Programme de traumatologie du Nouveau-Brunswick (Nouvelle fenêtre) pour en savoir plus sur le sujet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Éducation